Sacrements Baptême Baptême de nouveau-nés et de jeunes enfants

Baptême de nouveau-nés et de jeunes enfants

Quand l’Église baptise un enfant, celui-ci est baptisé dans la foi de l’Église (et non dans la foi des parents comme on l’entend parfois). C’est leur propre foi que parents et parrains sont appelés à professer. Parents et parrains sont invités à faire eux aussi une « profession de foi vivante, explicite et agissante ». Les parrains doivent faire cette profession de foi, puisqu’ils parlent au nom de l’Église et qu’ils s’engagent à veiller à ce que l’enfant reçoive une bonne formation chrétienne. Quant aux parents, ils ne sont pas obligés de faire cette profession de foi pour que le baptême soit valide. Cependant, il est de la responsabilité de l’Église de s’intéresser à la façon dont l’enfant baptisé pourra recevoir la formation chrétienne à laquelle il a droit, et la foi des parents constitue normalement la meilleure garantie de cette éducation chrétienne.

Document au format PDF : DEMANDER LE BAPTÊME DES PETITS ENFANTS AUJOURD’HUI

Différentes formes de célébration possibles

Pour que la célébration se déroule dans la vérité et l’authenticité, les personnes responsables du baptême dans chaque paroisse ont la responsabilité de tenir un dialogue pastoral avec les parents qui demandent le baptême. Ce dialogue permettra de déterminer l’alternative la plus signifiante à la fois pour les parents et pour l’Église.

  • Un baptême sans délai, avec profession de foi des parents et des parrains, si toutes les conditions sont réunies.
  • Un baptême de l’enfant sans la profession de foi des parents mais avec celle des parrains. Cependant, pour qu’un tel baptême puisse avoir lieu, il faut que l’une des deux conditions suivantes soit présente :
    • l’assurance que le support à l’éducation de la foi sera trouvé ailleurs que dans la famille immédiate.
    • l’engagement des parents à amorcer un parcours catéchétique pouvant conduire à une « profession de foi vivante, explicite et agissante ».
  • Un baptême différé au terme d’un processus catéchétique à l’intention des parents et, si nécessaire, des parrains. Afin que les parents puissent professer authentiquement leur foi lors du baptême de leur enfant, on leur proposera un parcours de croissance qui puisse conduire à leur « profession de foi vivante, explicite et agissante ».
  • Pas de célébration. Si le discernement conduit les parents et les pasteurs à conclure ensemble que, à ce moment, la demande formulée à l’Église n’est finalement pas justifiée du tout, il apparaît alors préférable de ne rien célébrer. Bien sûr, la porte demeure toujours ouverte pour un éventuel cheminement.

C’est donc dans un dialogue entre les parents et les responsables de la pastorale baptismale de chaque paroisse que ce discernement doit s’exercer pour en arriver à une décision commune où tous sont satisfaits et où est respecté le sens du geste de baptême : une adhésion de la personne baptisée au Christ mort et ressuscité et à l’Église, communauté de ses disciples.