Protéger les personnes mineures ou vulnérables

Ligne d’assistance

Communiquez avec le Comité-conseil pour les abus sexuels envers mineurs ou personnes vulnérables de l’Église catholique de Québec, pour présenter une plainte ou demander des conseils pour une situation de ce type. Un membre de ce comité-conseil indépendant vous répondra dans un délai de 24 h.

581 316-2010
assistance@ecdq.org

Le saviez-vous?

  • Le comité-conseil indépendant qui accueille les allégations concernant des cas d’abus sexuels a été créé en 1990. Il est constitué de divers professionnels ou personnes d’expérience, qui y participent bénévolement. Il est actuellement présidé par la Dre Danielle Saucier.
  • Le comité accueille et accompagne les personnes, documente les allégations rapportées et formule à l’Archevêque des recommandations d’action. Le comité agit dans le respect des lois civiles du Canada, par exemple en avisant aussitôt la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ) en cas d’allégations d’abus actif ou récent envers une personne actuellement mineure. Le Comité appuie les personnes qui entreprendraient des démarches judiciaires, tandis qu’il travaille dans le cadre des lois de l’Église (droit canonique) pour l’évaluation et les décisions relatives à toutes les situations portées à son attention.
  • Le comité reçoit chaque année une variété de demandes d’informations ou de conseils, en plus des allégations d’abus. Il traite chaque demande avec attention et dirige au besoin les personnes vers les interlocuteurs pertinents pour leur situation, par exemple des communautés religieuses ou d’autres diocèses. Depuis 20 ans, il a reçu en moyenne par année 3 à 5 allégations relevant de son mandat, avec un pic en 2018-2019. Dans la très grande majorité des cas, il s’agissait d’événements anciens, dénoncés tard dans la vie des plaignants.
  • Pour tous les détails sur notre Protocole de traitement des allégations, cliquez ici.

Un vaste chantier en cours dans notre diocèse

Nous avons entendu les voix des victimes d’abus sexuels. Nous sommes bouleversés. Nous nous donnons des moyens supplémentaires pour protéger nos enfants et les personnes vulnérables par un vaste chantier de prévention. Un engagement radical sous le signe de la transparence, de la vigilance, de la compassion et de la conversion.

Depuis 1992, la Conférence des évêques catholiques du Canada a adopté et diffusé des lignes directrices pour la protection des personnes mineures et vulnérables. Sa dernière publication (2018) énonce 69 recommandations visant à mettre en œuvre des mesures de tolérance zéro pour contrer les abus sexuels. Le pape François situe l’ensemble de l’Église dans une mouvance proactive qui nous pousse à aller résolument de l’avant.

Au sein de notre diocèse, en janvier 2019, un groupe de travail élargi, puis un comité diocésain, ont été formés pour s’assurer que les actions déjà en place soient bonifiées et que des mesures supplémentaires soient élaborées, à court, moyen et long terme. Notre plan d’action vise trois champs d’intervention :

Faisons ensemble partie de la solution, afin que nos communautés soient des milieux sécuritaires pour les jeunes et toutes les personnes vulnérables!

Le Comité diocésain pour la protection des personnes mineures ou vulnérables :

  • Mgr Marc Pelchat, évêque auxiliaire à Québec, président du comité diocésain
  • Dr Danielle Saucier, présidente du comité-conseil pour le traitement des allégations d’abus
  • M. Alain Gagné, chargé de projet
  • Mme Jocelyne Finn-Ross, directrice des ressources humaines – ECDQ
  • Mme Valérie Roberge-Dion, directrice des communications – ECDQ
  • M. Alexandre Perreault, notaire ecclésiastique – ECDQ