Le langage inclusif

Le langage inclusif ou épicène et Rédaction non sexiste

Concernant ce dossier, nos évêques ont adopté diverses recommandations afin que nous soyons attentifs et attentives au langage inclusif et « Que la répondante et ses collaboratrices et collaborateurs poursuivent un effort pour éveiller l’ensemble des chrétiennes et chrétiens, et plus particulièrement les prêtres, au langage inclusif et qu’à l’occasion, elles proposent des formulations qui respectent à la fois la langue française et le style inclusif pour les publications diocésaines ».

Il est recommandé de concevoir les documents de manière à respecter l’égalité entre les sexes et faire que femmes et hommes se sentent pareillement traités. Deux techniques de féminisation sont privilégiées :

  • L’écriture des deux formes, masculine et féminine, au long;
  • L’emploi de termes génériques et de tournures neutres.

Vous trouverez sur le site « Travaux publics et Services gouvernementaux Canada » des informations pouvant vous aider : http://www.btb.termiumplus.gc.ca/redac-chap?lang=fra&lettr=chapsect9&info0=9

X