Message de l’Archevêque : déconfinement juin 2021

Le cardinal Gérald Cyprien Lacroix s’adresse aux diocésains et diocésaines de Québec
 
Les autorités publiques ont récemment annoncé et mis en oeuvre des étapes concrètes d’assouplissement des mesures en place pour contrer la pandémie qui semble se résorber. Pour la population en général et pour nos communautés chrétiennes, en particulier, ce déconfinement apporte l’espoir que nous sommes lentement en train de sortir de cette crise.
 
Cependant, tous les secteurs d’activité ne profitent pas également de ces mesures d’assouplissement et certains choix gouvernementaux nous apparaissent incohérents, tels que ceux appliqués aux lieux de culte par rapport aux salles de spectacles ou aux stades sportifs et aux gymnases. Nous sommes déçus, entre autres, que les familles n’aient pas la possibilité d’accorder à leurs proches défunts des rites funéraires qui ne soient pas limitatifs à l’excès. Sans relâche, nous poursuivons le dialogue avec les autorités gouvernementales du Québec, directement ou à travers la Table interreligieuse de concertation, afin que les normes touchant le nombre de participants aux rassemblements religieux soient élargies selon la capacité d’accueil des lieux de culte, dans le respect des règles sanitaires qui s’appliquent à tous.
 
Nous avons tous hâte de vivre des rassemblements plus normaux et la tentation est forte d’appliquer, chacun pour soi, nos propres règles de déconfinement. Tout en exigeant des correctifs aux normes actuelles qui s’appliquent aux rassemblements religieux de manière inéquitable, j’invite les fidèles catholiques de notre diocèse, ainsi que leurs pasteurs, à dépasser leur fatigue ou leur frustration légitimes pour adopter une attitude généreuse fondée sur la recherche du bien commun.
 
Depuis le début de la pandémie, nous avons contribué à lutter contre la Covid-19 en respectant les mesures qui nous étaient imposées. Bien que l’espoir d’en sortir soit maintenant bien réel, le virus demeurera une menace tant que l’immunité n’aura pas atteint le seuil souhaité dans la population. D’ici quelques semaines, sans doute, nous pourrons retrouver nos assemblées sans craindre de contaminer notre prochain. Pour l’instant, il nous faut encore collaborer à ce combat avec les moyens qui nous sont proposés.
 
Je demande donc à tous les fidèles, ainsi qu’aux divers responsables dans les communautés chrétiennes, de garder le cap en respectant les règles sanitaires. Depuis le début, c’est cette charité qui motive notre collaboration à l’effort collectif en ayant à cœur la santé de chacun et chacune. La solidarité et la cohésion entre nous pour respecter les règles communes renforcent notre unité et sont un témoignage de notre contribution aux objectifs que se donne la société dont nous faisons partie.
 
Pour franchir chacune des étapes devant nous au cours de l’été, chaque milieu doit se tenir bien informé de l’évolution des règles pour sa région. Pour vous aider, consultez le site web diocésain www.ecdq.org, où vous trouverez les détails des normes applicables actuellement.
 

Comme nous avons hâte de nous retrouver pour célébrer notre foi, chanter et fraterniser! Que le Seigneur bénisse tous vos efforts pour que la vie de nos communautés chrétiennes puisse se poursuivre et refleurir au-delà des défis inimaginables rencontrés depuis le printemps 2020. Habituellement, je le mentionne en ouverture de message, cette fois ce sera en finale : « La paix soit avec vous! ».