Réorganisation automnale aux services diocésains

La COVID bouleverse le monde d’une façon qui aurait été inconcevable il y a à peine quelques mois. Notre communauté diocésaine n’est pas épargnée. Tout est chamboulé : notre quotidien, nos plans futurs, notre vision de la vie ecclésiale, notre rapport à la société…

Travaillant étroitement avec les milieux paroissiaux, nous sommes témoins depuis mars derniers des différentes facettes de cette épreuve collective. Défis liés aux activités pastorales et liturgiques, aux finances, aux communications, aux ressources humaines, à la logistique, à l’épuisement des personnes, aux règles gouvernementales en constante mouvance.

L’équipe des services diocésains a fait de son mieux pour être au rendez-vous, sur tous les fronts. Nous devons cet automne ajuster notre action, pour nous arrimer étroitement à la réalité des communautés chrétiennes, qui continuent de traverser une période de ralentissement et de précarité. Nous prenons aussi en compte la baisse majeure de revenus qui affecte les paroisses, et par ricochet direct, les services diocésains.

Un gros travail de discernement a été réalisé en ce sens au cours de l’été, au terme duquel l’Archevêque et le Vicaire général ont communiqué des orientations touchant notre personnel, le 13 août. L’essentiel de ce message, cette fois destiné à l’ensemble des membres de la communauté diocésaine, a été diffusé le 27 août.

Pour lire ce communiqué, cliquez ici.

 

Réduction d’effectifs et réaménagement des priorités

Environ le tiers du personnel salarié et contractuel des services diocésains est touché par l’une ou l’autre des mesures mises en place dans le cadre de cette réorganisation du travail. Dans tous les secteurs de nos opérations, c’est à contre-cœur que nous effectuons des mises à pied temporaires pour l’automne, des réductions d’horaire, des suspensions de contrats, des non-comblements de postes vacants, et certains licenciements résultant de mises à pied temporaires rendues à échéance.

Par ailleurs, les personnes qui poursuivent le travail voient leurs tâches réaménagées pour s’ajuster aux priorités, afin de maintenir les opérations jugées nécessaires.

De bien grandes transformations, donc, en profonde solidarité avec celles qui sont mises en place dans les milieux actuellement, pour relever les défis qui découlent de la pandémie. Nous réitérons aux personnes qui se retrouvent sans travail notre désir de les soutenir dans cette situation préoccupante.

Pour nous rejoindre…

Le communiqué explique clairement les modifications apportées à l’horaire d’ouverture des bureaux des services diocésains. En résumé : le personnel en poste travaillera prioritairement en télétravail et au maximum de ses capacités. (Merci de votre compréhension pour les délais occasionnés par les différentes contraintes.)

Les bureaux physiques sont maintenant réouverts pour une partie du personnel, avec un horaire limité, du lundi au jeudi seulement, de 8 h 30 à midi, et de 13 h à 16 h 30.

Prenez note que la librairie Médiapaul quitte notre édifice du 1073 René-Lévesque, pour s’installer à partir du 8 septembre au centre Le Montmartre.

Notre vicaire général et modérateur de la curie, le chanoine Mario Duchesne, termine sur ces mots d’encouragement : « En cette période qui nous bouscule tous, nous avons à nous rappeler qu’en toutes circonstances, le Seigneur nous accompagne.  Dans nos tempêtes, il n’est pas absent.  Son Esprit de sagesse nous aide à prendre la mesure des choses, à lever le regard et à discerner une aube nouvelle. Merci à tous de votre solidarité au cœur de la mission qui se continue autrement en ces temps que nous vivons. »