Panel « L’Église catholique et les abus sexuels : enjeux, transformation, réparation »

Partagé aujourd’hui par la Conférence religieuse canadienne.
Un panel important dont nous vous suggérons le visionnement.

Le 17 juin 2019, la CRC organisait un panel public au centre Le Montmartre à Québec sur le thème des abus sexuels dans l’Église catholique. Près de 200 personnes ont participé à cette soirée d’échange et de réflexion.

Ce panel est composé de :

  • Marie-Jo Thiel, médecin, théologienne, fondatrice et directrice du Centre européen d’enseignement et de recherche en éthique (CEERE) de l’Université de Strasbourg;
  • Mgr Marc Pelchat, évêque auxiliaire, archidiocèse de Québec;
  • Mathieu Lavigne, agent de sensibilisation au Centre de services de justice réparatrice (CSJR) de Montréal.

Mme Thiel a récemment publié « L’Église catholique face aux abus sexuels sur des mineurs » (Novalis, 2019), un panorama des enjeux éthiques, théologiques et psychologiques au cœur de cette crise qui ébranle l’Église catholique depuis des années.

Depuis quand parle-t-on d’une crise des abus sexuels dans l’Église catholique ? S’il est vrai que les scandales et les cas en la matière retiennent plus particulièrement l’attention depuis un an, les actions de l’Église catholique à cet égard remontent à quelques dizaines d’années. Marie-Jo Thiel documente depuis longtemps l’historique de ces enjeux avec un regard multidisciplinaire.

Quant à l’Église catholique, doit-on présumer qu’elle a été lente à réagir ou qu’elle a mal géré les allégations et les cas d’abus sexuels ? Afin de mettre en lumière les actions de l’Église notamment canadienne, Mgr Pelchat a rappelé les protocoles et les évolutions au niveau de la prévention, de la gestion des cas et de la formation des futurs prêtres ou religieux.

Également, pour ne pas uniquement s’en tenir à l’analyse des causes de la situation, il importait de poser un regard prophétique sur la sortie de crise et sur l’action réparatrice de l’Église envers les survivants d’abus sexuels. Mathieu Lavigne du CSJR a ainsi présenté des approches de la justice réparatrice pouvant inspirer des pistes d’action à l’Église. Il a par la suite proposé l’écoute de témoignages d’un agresseur et d’une victime ayant participé à une démarche de justice réparatrice.

Le panel est animé par Sabrina Di Matteo, directrice adjointe à la formation continue de la CRC. N’hésitez pas à partager ce panel auprès de votre entourage.

La CRC remercie chaleureusement l’équipe de l’ECDQ.tv, la webtélé de l’Église catholique de Québec, https://www.ecdq.tv/, pour l’enregistrement de ce panel.