Concilier environnement et travail, une fierté!

Avec la béatification du pape Jean-Paul II dimanche dernier, le message des évêques québécois pour la fête des travailleurs est passé un peu inaperçu.

Comme nos amis de l’agence de presse Zenit ont repris la nouvelle aujourd’hui, il n’est pas trop tard pour prendre note de cette belle invitation du 1er mai.

L’environnement est transformé par le travail : dans quel sens ?

Le Comité des affaires sociales de l’Assemblée des évêques catholiques du Québec, dans son message du Premier mai, relève plusieurs initiatives qui soutiennent l’espérance que cette génération laisse aux suivantes un environnement sain. Ces initiatives sont objet de fierté pour les travailleurs et les travailleuses et l’Église souhaite les faire connaître, les encourager et les multiplier.

Néanmoins, dit le message, « les défis d’une réhabilitation et d’une saine protection de notre environnement nous dépassent de beaucoup. Ils supposent un engagement ferme des États à l’échelle internationale, le respect de leur signature et de leur parole ».

Pour la deuxième année, le message prend la forme d’une carte de souhaits à utiliser telle quelle ou à personnaliser. On peut la télécharger, en français ou en anglais et ainsi, faire du Premier mai un jour de fête.

Les personnes qui voudront approfondir la question de la crise écologique et de son lien avec la justice sociale seront heureux d’apprendre que les Journées sociales du Québec auront lieu les 3-4-5 juin à Salaberry-de-Valleyfield. M. André Beauchamp y développera le thème Le cri de la Terre et le cri des pauvres, qui était aussi celui du message du 1er mai 2001.

Le Comité des affaires sociales de l’Assemblée des évêques catholiques du Québec publie un message chaque 1er mai depuis 1974, poursuivant une tradition commencée par les évêques du Canada en 1956. Les messages de 1981, 1991 et 2001 abordaient la question de l’environnement et les lettres pastorales de la Conférence des évêques catholiques du Canada sur l’écologie, publiées en 2003 et en 2008, restent d’une grande actualité.

Le comité des Affaires sociales est formé de neuf personnes de divers horizons pour proposer des réflexions et des actions susceptibles de promouvoir la justice sociale et le respect des droits humains. Il est une des instances de l’Assemblée des évêques catholiques du Québec qui supporte les évêques dans l’accomplissement de leur ministère et dans leur engagement dans la société.

Le message intégral se retrouve ici.

 

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here