Chroniques d’un religieux : La vie de prière

Bonjour,

Je suis le frère Frédéric Lavoie, j’ai 31 ans, j’appartiens à la communauté des Frères Mineurs Capucins. Qu’est-ce qu’un Frère Mineur Capucin? C’est en quelque sorte un franciscain (Frères Mineurs fondés en 1209 par saint François d’Assise) issu de la réforme franciscaine des Capucins de 1528.

Bon, assez de présentation pour l’instant. Sur ce blogue je vous partagerai mes joies d’être un religieux, et je parlerai de quelques aspects relatifs à la vie consacrée. Tout d’abord, aujourd’hui j’ai choisi d’aborder le thème de la prière. C’est un aspect qui me tient à cœur. Tout d’abord, c’est l’une de mes grandes joies en tant que religieux : avoir une vie réglée et structurée par la prière. Office des Laudes au matin, office du Milieu du Jour, office des Vêpres avant le souper, office de Complies avant le coucher et office des Lectures au milieu de la journée, à un moment qui me convient. Ces prières dites vocales, de la liturgie des heures, rythment la journée. On y récite surtout les psaumes, ainsi que d’autres prières.

Mais une autre prière fait mes délices, il s’agit de l’oraison. L’oraison est une prière qu’on pourrait plutôt dire silencieuse, car nos lèvres ne remuent pas, nous ne prononçons pas de paroles, du moins pas à haute voix. L’oraison est un cœur à cœur avec Dieu, dans l’intimité, dans le silence. Dans ma communauté locale à Québec, elle est pratiquée de la façon suivante : 30 minutes d’oraison en commun à 6h30 et 30 minutes de façon libre pour plusieurs frères avant la prière des Vêpres, en fin d’après-midi. Cette prière est selon moi essentielle pour tenir dans la vie religieuse. Pour moi et pour plusieurs autres, je crois que l’oraison est en fait le ciment dans notre relation à Dieu. C’est l’oraison qui nous unit intimement au Seigneur et qui fait de nous des « hommes de Dieu » et des « frères universels ». Comme je n’ai pas l’intention de tout dire aujourd’hui, je continuerai sur ce même thème dans un prochain message sur le blogue.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here