Chronique « Ensemble solidaires » 22 avril 2018 – Jour de la Terre

« Le Jour de la Terre est la plus importante célébration environnementale par la société civile. » nous dit Wikipédia !

Célébré pour la première fois le 22 avril 1970 aux États-Unis, le Jour de la Terre marque tous les ans l’anniversaire de la naissance du mouvement environnemental le plus important de la planète. 

Et pour nous les chrétiens ? Ça veut dire quelque chose l’environnement ?

Le pape François, en 2015, publia sa lettre encyclique Laudato si’ sur la sauvegarde de la maison commune… Mais bien avant lui, François d’Assise, chantait les louanges de sœur notre mère la terre.

Nous lisons même dans la Genèse (début de la Bible):

« Dieu vit tout ce qu’il avait fait : cela était très bon » (Gn 1,31)

Aujourd’hui, cette terre qui nous été donnée par notre Dieu créateur, comment faisons-nous pour la conserver belle et viable pour les générations qui viendront après nous ? Est-ce important ? Elle nous a été confiée, alors comment s’en occuper ?

Voici la réflexion que je me suis faite en pensant à la journée de la Terre du 22 avril. Je me suis demandée en quoi moi, je suis concernée par la « sauvegarde de la maison commune » ?

Dans Laudato si’ au numéro 139, le pape François nous dit : « Il n’y a pas deux crises séparées, l’une environnementale et l’autre sociale, mais une seule et complexe crise socio-environnementale. Les possibilités de solution requièrent une approche intégrale pour combattre la pauvreté, pour rendre la dignité aux exclus et simultanément pour préserver la nature ».

Il y a donc un lien entre la pauvreté, la justice sociale et prendre soin de la création, de l’environnement ?

Mgr André Gazaille, évêque de Nicolet, dans son Rapport du Conseil de pastorale de mars 2017, nous rappelle l’importance de souligner le Jour de la terre : « Ces lieux sont importants parce qu’ils nous rappellent qui est notre Dieu, un Dieu proche de la souffrance et de la fragilité. Un Dieu qui a pris une option fondamentale pour les pauvres et les plus démunis comme de la vie et de la création. »

Comment le 22 avril et les jours suivants, je serai témoin dans ma vie de chaque jour de l’importance, pour moi, de lutter pour préserver ma planète…et aussi, par le fait même, de lutter pour éliminer ou au moins soulager la pauvreté qui sévit autour de moi ?

Nous pourrions partager ce que nous découvrons dans notre réflexion…

Pour plus d’informations sur le Jour de la Terre du 22 avril :
http://www.jourdelaterre.org/qc/22-avril/

Pour lire le Rapport du Conseil de pastorale du diocèse de Nicolet :
http://www.diocesenicolet.qc.ca/eveque/CDP_2017_Ecologie_integrale.pdf

Vous pouvez nous écrire :
Équipe de solidarité sociale et missionnaire par
denise.hamel@ecdq.org