Abbé Benoît Allaire

Nom: Benoît Allaire
Statut: Prêtre
Âge du décès: 97
Date du décès: 04/09/2020
Description:

À la Résidence Cardinal-Vachon, le 4 septembre 2020, est décédé monsieur l’abbé Benoit Allaire à l’âge de 97 ans et 11 mois. Né à Saint-Cajetan d’Armagh, le 28 octobre 1922, il était le fils de feu dame Alice Nadeau et de feu monsieur Jean-Baptiste Allaire. Il demeurait à Québec.

Tout en respectant les consignes du jour de la santé publique sur la COVID-19, nous vous demandons de respecter les mesures de distanciation par respect et pour la santé de tout le monde. Les membres de la famille recevront les condoléances en présence du corps à La Seigneurie, coopérative funéraire, 2450, avenue Saint-Clément, Québec, arrondissement Beauport G1E 1E8 (autoroute de la Capitale, sortie Bourg-Royal no 318) le jeudi 17 septembre 2020 de 18 h à 21 h. Les funérailles seront célébrées
le vendredi 18 septembre 2020 à 14 h 30 en l’église de Notre-Dame-de-l’Espérance, 2401, avenue de l’Abbé Giguère, Québec (Québec) G1C 0H4. Les cendres seront déposées au cimetière de Saint-Raphaël à une date ultérieure.
À noter que le port du couvre-visage est obligatoire

Ordonné prêtre le 3 juin 1950, l’abbé Allaire devient vicaire à la paroisse de
Saint-Magloire. En 1956, il est nommé vicaire à la paroisse de Saint-Pierre-aux-Liens de Charlesbourg. Il est successivement vicaire aux paroisses de Sainte-Claire d’Assise (1960) et de Notre-Dame-de-Foy (1962). Il deviendra aumônier à la C.S.R. Tilly à l’école des filles en 1966 avant de devenir curé de la paroisse de Saint-Laurent, L’Ile d’Orléans de 1973 à 1985. À cette date, il devient curé à Sainte-Geneviève jusqu’en 1991. À partir de sa prise de retraite, il accomplira du ministère à titre de collaborateur.

Il laisse dans le deuil ses beaux-frères et belles-sœurs de la famille Allaire; son neveu Jacques Allaire (Sylvie Chabot) ainsi que plusieurs autres neveux, nièces, cousins, cousines, de nombreux amis et confrères.

La famille remercie tout le personnel de la Résidence Cardinal Vachon pour l’attention portée et la qualité des soins prodigués. Vos témoignages de sympathie peuvent se traduire par un don à l’église ou par des offrandes de messes.