Virage missionnaire au Diocèse de Québec – regroupements de paroisses du 1er janvier 2017

Depuis le 1er janvier 2017,
130 paroisses au lieu de 188.

Même nombre d’églises : 231.
Même nombre de communautés locales : 200.

Après un regroupement le 1er janvier 2017, le nombre de paroisses au sein de l’archidiocèse de Québec est passé de 188 à 130. Le nombre des églises sur ce territoire demeure quant à lui le même à 231, tout comme celui des communautés locales à 200. Ces changements s’inscrivent dans une dynamique de réaménagements pastoraux qui permettront aux paroisses de mieux annoncer Jésus Christ dans le Québec d’aujourd’hui. Une démarche de conversion missionnaire essentielle qui répond à l’appel du pape François d’aller vers les périphéries.

Une démarche essentielle

En 2011, le cardinal Gérald Cyprien Lacroix, archevêque de Québec, publiait « La Charité du Christ nous presse », offrant un cadre de référence pour les réaménagements pastoraux dans le diocèse de Québec. Après discernement, 29 communions de communautés allaient cheminer ensemble afin de former 37 paroisses d’ici 2020. Dans ce nouveau paysage, les communautés poursuivront leur mission afin de préserver la vitalité locale dans les nouvelles paroisses regroupées. D’ici là, chaque 1er janvier marque le regroupement d’un nouvel ensemble de paroisses. Elles sont au nombre de dix en 2017 (voir liste ci-dessous).

Pour le cardinal Lacroix, cette démarche est importante pour poursuivre la mission : « L’évangélisation étant notre mission première, nous avons choisi d’alléger le poids administratif des fabriques de paroisses en diminuant leur nombre. Les Québécois et Québécoises demeurent majoritairement catholiques mais ne fréquentent plus comme avant leurs communautés chrétiennes. La quête de sens demeure primordiale. Comment leur annoncer Jésus Christ ? La formation de disciples-missionnaires, une expression chère au pape François, devient essentielle. Nous y arriverons par l’effort combiné des prêtres (curés & vicaires), diacres, agentes et agents de pastorale, intervenantes et intervenants en pastorale, collaborateurs et collaboratrices dont on ne souligne jamais assez le travail exceptionnel. En ce début d’année je tiens à les remercier, tout en exprimant ma reconnaissance aux milliers de bénévoles engagés dans les assemblées de fabriques, dans les équipes d’animation locale, en catéchèse, liturgie et autres, sans oublier les employés des services administratifs. »

Pour plus d’information sur les réaménagements pastoraux vécus au sein du diocèse de Québec, visitez le site Web: www.ecdq.org/reamenagements-pastoraux.

Portrait de la situation

Les paroisses regroupées le 1er janvier 2017
Liste complète disponible ici.

Amiante Paroisse St-Jean-Marie-Vianney
Bois-Francs Paroisse Notre-Dame-des-Érables
Beauce Centre Paroisse Sainte-Famille-de-Beauce
Haute-Beauce Paroisse Saint-Jean-Paul II
Lévis-centre Paroisse Saint-Jean-L’Évangéliste
Québec, arrondissement Sainte-Foy Paroisse Notre-Dame-de-Foy
Québec, arrondissement Beauport Notre-Dame-de-Beauport
Ceinture nord de Québec Paroisse Saint-Ambroise de la Jeune Lorette
Charlevoix-Est Paroisse Saint-Laurent-de-Charlevoix
Charlevoix-Ouest Paroisse Saint-François-d’Assise

Depuis le début des réaménagements pastoraux, sept nouvelles paroisses regroupées ont vu le jour au total les 1er janvier 2014, 2015 et 2016.

En plus des 130 paroisses, il faut ajouter trois autres communautés paroissiales qui n’ont pas, au plan civil, le statut de fabrique de paroisse mais un autre type de personne morale. Il s’agit des paroisses de St-Patrick, de la mission Notre-Dame-de-Lorette (Wendake) et de Notre-Dame-des-Anges (Hôpital général de Québec).

 

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here