Vous avez dit « un synode sur la synodalité » ?

Article tiré de la revue Pastorale-Québec, octobre 2021

Par Alexandre Gauvin et Amélie Martineau-Lavallée

Le sujet du prochain synode des évêques de 2023 semble de prime abord un peu surprenant ! Pourtant, le sujet est pertinent pour notre époque et cela en dit long sur le type d’Église que nous voulons bâtir aujourd’hui. La synodalité est constitutive de l’Église. Toutefois, il reste beaucoup à faire pour la mettre davantage en œuvre.

Depuis le 7 septembre, le Document préparatoire du synode est accessible. Son titre? « Pour une Église synodale : communion, participation et mission ». Le document est disponible en six langues : en français, en italien, en espagnol, en portugais, en allemand et en anglais. Un manuel (ou Vademecum pour les initiés aux termes latins!) offre aussi des pistes de travail par lesquelles chaque diocèse est appelé à se mettre à l’écoute et à faire participer les baptisés.

C’est un document de 32 paragraphes qui est divisé en 4 sections : L’appel à marcher ensemble; Une Église constitutivement synodale; À l’écoute des Écritures; La synodalité en action : pistes pour la consultation du Peuple de Dieu. Et comme tous les synodes, le cœur de l’exercice synodal est l’écoute et la consultation de tout le Peuple de Dieu.

La synodalité se vit déjà dans une certaine mesure dans notre Église, mais nous sommes invités à approfondir son esprit ainsi que les modalités concrètes qui en découlent. L’ouverture officielle de la démarche synodale sera faite par le pape François le dimanche 10 octobre 2021. Les évêques du monde entier emboiteront le pas et ouvriront la phase diocésaine dans leurs diocèses le dimanche suivant : le 17 octobre. Cette phase diocésaine se poursuivra jusqu’en avril 2022. 

Dans le diocèse de Québec, une équipe est à l’œuvre pour faire advenir cette première phase de la démarche synodale. Au moment d’écrire ces lignes, il est encore trop tôt pour donner davantage de détails. Soyez cependant assuré que l’équipe vous partagera la stratégie élaborée par l’entremise des différentes plateformes de communications disponibles dans notre Église diocésaine (Infolettre, couverture sur notre site web, diffusion sur nos médias sociaux).

Il n’y a rien de plus efficace que de prendre les mots même du Document préparatoire pour exprimer l’objectif de la première phase, se déroulant dans les Églises locales : « L’objectif de la première phase du chemin synodal est de favoriser un vaste processus de consultation pour rassembler la richesse des expériences de synodalité vécue, dans leurs différents aspects et leurs différentes facettes, en impliquant les pasteurs et les fidèles des Églises particulières à tous les niveaux, en utilisant les moyens les plus appropriés en fonction des réalités locales spécifiques. » (paragraphe 31)

Nous attirons particulièrement votre attention sur les questions fondamentales du document préparatoire. Compte tenu qu’une Église est synodale, en annonçant l’Évangile, elle « marche ensemble » :  

  • Comment ce « marcher ensemble » se réalise-t-il aujourd’hui dans votre Église particulière, communauté, mouvement, groupe ou famille ? 
  • Quels pas l’Esprit nous invite-t-il à accomplir pour grandir dans notre « marcher ensemble » ?

 

En terminant, rappelons que le but du Synode, et donc de cette consultation, n’est pas de produire des documents, mais de « faire germer des rêves, susciter des prophéties et des visions, faire fleurir des espérances, stimuler la confiance, bander les blessures, tisser des relations, ressusciter une aube d’espérance, apprendre l’un de l’autre, et créer un imaginaire positif qui illumine les esprits, réchauffe les cœurs, redonne des forces aux mains » (paragraphe 32)

À bientôt pour plus d’information sur la démarche synodale.