Une nouvelle agente de pastorale, deux nouveaux agents et la reconnaissance d’un stage

Par Marie-Pier Gagné et Réjean Bernier, superviseurs de stage pour la formation initiale des futurs agents et agentes de pastorale

La pandémie aura bouleversé bien des évènements dans notre Église diocésaine. La célébration de reconnaissance du statut des nouveaux agents et agentes de pastorale a fait partie de ces bouleversements. À l’origine, cette célébration aurait dû se tenir le 6 octobre 2020, mais en raison des mesures sanitaires à ce moment nous avions pris la déchirante décision de la reporter à une date ultérieure. Nous n’avions toutefois pas envisagé que nous aurions à attendre plus d’un an avant de célébrer ce moment important dans le cheminement de nos candidats et candidates vers le ministère d’agent et d’agente de pastorale. C’est donc le 3 novembre dernier, dans un entre-deux vagues de mesures sanitaires que nous avons enfin pu nous réunir en l’église de Notre-Dame-de-l’Annonciation (Ancienne-Lorette) pour vivre cet évènement important de notre Église diocésaine : la reconnaissance du statut d’agent de pastorale de Bruno Bernard et Patrick Simard, celui d’agente de pastorale de Marie-Claude Viel, et finalement la réussite du stage du capitaine André Guénette Lemieux. Les lignes suivantes vous permettront d’en découvrir un peu plus sur ces personnes engagées au service de l’annonce de l’Évangile.

 

Mme Marie-Claude Viel

Agente de pastorale pour l’unité missionnaire Charlesbourg – Laurentides (paroisses Bon Pasteur et Saint-Charles-Borromée)

Marie-Claude a œuvré pendant de nombreuses années en pastorale à titre de personne intervenante, avant d’entreprendre la démarche de stage afin de discerner son appel à exercer le ministère d’agente de pastorale. Elle a réalisé ses étapes de stage à la paroisse Bon-Pasteur et fait partie de l’équipe missionnaire Charlesbourg-Laurentides depuis le 1er août dernier.

Épouse et mère de trois magnifiques jeunes femmes, Marie-Claude est issue d’une famille unie, chrétienne et pratiquante. Elle a débuté comme bénévole en paroisse il y a plus de 20 ans et elle a toujours eu une préoccupation particulière pour les jeunes et les familles.  Au fil des années, via diverses activités telles que le théâtre, les labos d’Évangile et des fins de semaine bibliques, Marie-Claude a su s’adapter à la réalité des gens de son milieu et offrir des espaces de rencontre et d’approfondissement de la foi aux jeunes et moins jeunes.

Au terme de son stage, elle a eu l’occasion de collaborer avec son équipe pastorale à la vitalité de chacune des communautés et d’avoir la préoccupation constante d’être une Église en sortie afin de rejoindre les gens où ils sont dans leur parcours de vie.

Nous sommes convaincus que l’Église diocésaine s’enrichit de cette femme dynamique et rassembleuse. Nous rendons grâce au Seigneur pour son appel, confirmé par les paroissiens et paroissiennes des communautés chrétiennes.

 

Monsieur Bruno Bernard

Agent de pastorale pour l’unité Desjardins-Chutes-Chaudière (Paroisses Saint-Joseph-de-Lévis, Saint-Jean-l ’Évangéliste et Saint-Nicolas-de-Lévis)

Bruno est arrivé parmi nous suite à une implication à titre de bénévole en paroisse. De nombreuses personnes ont reconnu son potentiel et ses charismes et elles ont fait en sorte qu’il puisse les mettre au service de la mission dans le ministère d’agent de pastorale.

Bruno avait étudié et œuvré pendant de nombreuses années dans des domaines autres que la pastorale, et il possède un cheminement professionnel riche d’expériences diverses comme chargé de cours, archéologue, artisan potier et intervenant psychosocial, tout cela en étant père de quatre enfants, maintenant adultes.

Dès le début de son parcours de stage, Bruno est devenu le grand sage du groupe des stagiaires. On a reconnu chez lui un homme d’une grande profondeur, avec une foi incarnée et enracinée dans la spiritualité ignatienne qu’il affectionne particulièrement. Il a d’ailleurs complété l’ensemble de la formation de 1er et 2e cycle offerte par le Centre Manrèse pour devenir accompagnateur spirituel. Il fait maintenant partie de l’équipe des collaborateurs et accompagne des stagiaires qui font à leur tour la formation.

Durant sa période de stage, Bruno a eu l’occasion de découvrir les joies et les défis liés à l’animation et à la vitalité de communautés chrétiennes et de faire l’expérience d’œuvrer sur un grand territoire. Il s’est investi, entre autres, dans la refonte du parcours de catéchèse, dans l’éducation de la foi des adultes, dans l’accompagnement des familles demandant le baptême et également dans le catéchuménat. Bruno a toujours eu à cœur d’annoncer Jésus Christ et d’accompagner les croyants et croyantes dans l’approfondissement de leur relation au Christ. Dans l’ensemble de ces interventions, il s’efforce de suivre les mouvements de l’Esprit qui est à l’œuvre.

Son attachement au Christ et à l’Église, la vie fraternelle et le désir commun de son équipe pastorale et des baptisés engagés d’annoncer l’Évangile font en sorte qu’il vit son engagement d’agent de pastorale non pas comme un travail, mais comme un service à la mission du Seigneur.  L’unité Desjardins-Chutes-Chaudière et l’Église diocésaine pourront compter sur un ouvrier passionné prêt à relever les défis. 

 Monsieur Patrick Simard

Auparavant animateur de pastorale dans la paroisse de Notre-Dame-de l’Annonciation (Ancienne-Lorette), maintenant intervenant en soins spirituels et membre de l’Aumônerie diocésaine dans le monde de la santé et des soins. 

Patrick a réalisé son parcours de stage en paroisse, au sein de la paroisse Notre-Dame-de-l’Annonciation. Les divers bouleversements engendrés par la pandémie, particulièrement la situation vécue par les personnes en CHSLD, ont saisi Patrick au plus profond de ses entrailles et ont suscité chez lui le désir de se faire présent pour ces personnes. Au terme de son stage, il s’est donc inscrit au DESS en étude pastorale (accompagnement spirituel en milieu de santé) et il œuvre maintenant à titre d’intervenant en soin spirituel. À ce titre, il fait également partie de l’Aumônerie diocésaine dans le monde de la santé et des soins.

Quelques mots sur son parcours personnel et professionnel: Patrick est l’ainé d’une famille de trois enfants, ses parents sont très impliqués en Église; son père est d’ailleurs diacre permanent depuis de nombreuses années au sein du Diocèse de Québec.

Il a un parcours de vie et de foi très riche et varié: l’armée, la musique, un cheminement à titre de laïc consacré au sein de l’Institut séculier Pie X, une expérience de discernement au Grand Séminaire, l’enracinement dans le projet Mission urbaine ainsi que son parcours de stagiaire en pastorale paroissiale nous ont permis de découvrir un homme qui aime être dans l’action et pour qui l’annonce de la Parole est primordiale.

Nous avons pu découvrir en lui un passionné de l’évangélisation. Il nous a mentionné à plusieurs reprises le verset 49 du chapitre 12 de l’Évangile de Luc qui guide son action humaine et pastorale : « Je suis venu apporter un feu sur la terre, et comme je voudrais qu’il soit déjà allumé ! ». Son souci de rejoindre chaque personne, une à une, fait en sorte que ce feu et cette lumière d’espérance se propagent, comme au soir de la Veillée pascale lorsque dans l’église sombre, chacun allume un cierge à celui de son voisin jusqu’à faire en sorte que l’ensemble de ces points lumineux se multiplient pour que toute l’église resplendisse de lumière.

Nous sommes assurés que la nouvelle mission que Patrick a décidé d’embrasser lui permettra d’être présent au cœur du monde et de faire en sorte que ce feu qu’il porte soit source de réconfort pour les gens qui croiseront sa route.

 

Capitaine André Guénette Lemieux

Aumônier au sein des Forces armées canadiennes

Au cours de la célébration du 3 novembre dernier, nous avons également souligné la reconnaissance de la réussite du stage du capitaine André Guénette-Lemieux, qui nous a été prêté pendant deux ans par l’Ordinariat militaire des Forces armées canadiennes. Il a pu compléter un stage dans la paroisse de La Transfiguration du Seigneur (Cap-Rouge, Saint-Augustin et Sante-Catherine) avant de devenir aumônier. En effet, l’Ordinariat militaire demande à ce que ses futurs aumôniers aient vécu un stage de deux ans en pastorale paroissiale avant de compléter leur formation pour le métier d’aumônier au sein de l’armée. C’est donc dans ce contexte que nous avons eu le privilège d’accompagner le stage d’André.

Puisque celui-ci relève de l’Ordinariat militaire, nous n’étions pas autorisés à lui reconnaitre le statut d’agent de pastorale au sein de notre diocèse, mais nous tenions à souligner, avec ses collègues de stage, la réussite de son parcours et à l’accompagner dans cette transition vers son futur ministère.

Précisément, voici quelques éléments de son parcours : André est dans la mi-trentaine, marié depuis près de trois ans et nouvellement papa. Il est natif de la Rive-Sud de Québec, seul garçon d’une famille de cinq enfants. Ses parents étaient très engagés dans la paroisse, il a donc commencé très tôt à fréquenter l’église de sa paroisse y rencontrant des prêtres qui l’ont marqué et joué un rôle significatif dans son cheminement de foi.

Après ses études en théologie à l’université Laval, André a débuté son parcours de stage avec nous. À La Transfiguration du Seigneur, il a pu expérimenter la vie paroissiale bien concrète, en étant impliqué dans les parcours de foi, les messes familiales, le soutien des EAL, le catéchuménat et l’animation de liturgie de la Parole dans des résidences de personnes âgées. En vue de son futur ministère d’aumônier militaire, il a également été initié à la préparation et à la célébration des baptêmes, celle du mariage et l’accueil des familles endeuillées.

L’équipe des superviseurs a eu la chance de découvrir toute la profondeur d’André à travers les temps d’accompagnement ou de partage. Nous avons pu apprécier son humour et sa joie de vivre. Autant durant son stage en paroisse que dans ses nouvelles fonctions, André se reconnait beaucoup dans le ministère de présence. Dans chacune de ses interventions, il tente d’incarner la présence du Christ auprès des gens qu’il est appelé à rencontrer, d’incarner l’accueil bienveillant et miséricordieux du Christ et de témoigner de son amour. 

Nous souhaitons un ministère fructueux à André et nous sommes privilégiés d’avoir eu la chance de cheminer avec lui.

 

Félicitation une fois de plus à Bruno, Marie-Claude, Patrick et André

La période de stage nous a donné l’occasion d’être les témoins privilégiés de leur engagement au service des différents milieux dans lesquels ils ont été envoyés. Nous avons été témoins du feu de l’Esprit qui les anime; à les côtoyer, nous avons nourri notre confiance en l’avenir en nommant avec eux l’action de Dieu dans leurs histoires saintes. Nous avons été émus et émerveillés, en écoutant des témoins parler de leurs actions pastorales. Nous y avons reconnu leurs motivations à servir en Église à la suite du Christ-Pasteur.

Rendons grâces pour ces nouveaux agents et agentes de pastorale.