Un mois avant la fin du monde, non merci!

Même si la prophétie du Calendrier Maya ne tient pas la route, plusieurs s’amusent encore à parler de la fin du monde pour le 21 décembre prochain.

Benoît XVI y a d’ailleurs fait allusion indirectement après la prière de l’Angélus de dimanche dernier : les chrétiens ne s’arrêtent pas “à la curiosité pour les dates, les prévisions“. Bien heureusement!

Un article signé par Sébastien Doane, bibliste de Montréal, situe d’ailleurs la fin du monde dans un contexte biblique intéressant à approfondir. À lire sur Interbible.

 

 

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here