Un excellent prêtre nous quitte

Quelle belle cérémonie nous avons eue en l’église Notre-Dame de Lévis à l’occasion des funérailles de M. l’abbé Jean-Yves Gagnon ! L’église était bondée, même les jubés étaient remplis, preuve tangible du rayonnement de ce prêtre au cœur de feu. Au début de la célébration, M. l’abbé Pierre Blondin, fils spirituel et ami très intime de l’abbé Jean-Yves, fait son éloge. Il nous rappelle que son action pastorale a été marquée par l’esprit d’enfance. C’était un pasteur accueillant, ouvert, rempli de foi et d’espérance. M. l’abbé Blondin ajoute que celui-ci lui a dit le 28 août dernier, lors de son ordination sacerdotale : « C’est toi qui vas me remplacer, tu vas continuer le ministère. » Une grande espérance et une sérénité profonde habitaient l’abbé Jean-Yves. « J’ai donné ma vie au Seigneur. Le Seigneur est toujours présent, Il me donne la paix et la sérénité. » La veille de son décès, c’est l’abbé Blondin qui, à la demande de l’abbé Gagnon, lui administre pour une deuxième fois le sacrement des malades auquel il répond fermement. Le Seigneur est venu chercher ce fervent apôtre jeudi le 3 novembre à 19 h 15.

Après ce vibrant hommage, Mgr Gérald C. Lacroix, Mgr Pierre-André Fournier, archevêque de Rimouski, confrère de l’abbé Jean-Yves, Mgr Clément Fecteau, évêque émérite de Ste-Anne-de-la-Pocatière et 85 prêtres ont concélébré l’eucharistie présidée par notre cher archevêque. De plus, un nombre imposant de diacres étaient présents et plusieurs prêtres avaient pris place dans la nef.

Comme toujours la riche homélie de Mgr Lacroix est inspirée de la Parole de Dieu. Parole choisie par l’abbé Jean-Yves qui, avec une force d’âme extraordinaire, avait tenu à préparer lui-même ses funérailles. Je vous invite à écouter cette homélie sur le site de la paroisse St-Joseph de Lévis. Dans ses propos, Mgr l’archevêque ne cache pas sa peine de voir partir l’abbé Jean-Yves et il nous invite à implorer, à intercéder auprès du Seigneur pour qu’il appelle encore des jeunes à le suivre dans la vie sacerdotale ou religieuse.

La chorale de Notre-Dame, dirigée de main de maître par Mme Carole Légaré, s’est surpassée. De très beaux chants de circonstance ont été interprétés par une quarantaine de choristes.

Que de souvenirs sont montés en moi quand je suis rentrée dans cette église, que j’ai fréquentée pendant 49 ans, et où je faisais partie de la chorale paroissiale ! Bien des émotions m’ont envahie surtout lors de la communion, quand j’ai entendu le sublime Cantique de Jean Racine ; et à la fin de la célébration, lorsque la phalange des prêtres,entourant la tombe, chantaient le Salve Regina. Tout au long de la célébration, une atmosphère de silence et de ferveur flottait dans l’église.

Vient ensuite la signature des registres par Mgr Lacroix, M. l’abbé Blondin et M. Richard Gagnon, cousin du défunt.

Au cours de ces belles funérailles, une prière monte en moi : ô Marie, reine du clergé, daigne susciter de nombreuses vocations sacerdotales et religieuses ! Notre peuple a soif de vérité, d’entendre parler d’un Dieu tendre et miséricordieux, lent à la colère et plein d’amour. Multiplie les saints prêtres qui seront à l’écoute des jeunes et à l’œuvre dans la Nouvelle évangélisation prêchée par Paul VI, le bienheureux Jean-Paul II et notre bon pape Benoît XVI.

Puisse notre église diocésaine bénéficier de nombreux prêtres qui, à l’exemple de l’abbé Jean-Yves, soient ardents et remplis d’amour au service du peuple de Dieu qui leur est confié.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here