Que retenir de l'abbé Raymond Gravel?

Raymond Gravel

Les réactions sont nombreuses suivant le décès de l’abbé Raymond Gravel, qui a succombé à un cancer du poumon à l’âge de 61 ans.

Il était, sans l’ombre d’un doute, l’un des prêtres les plus connus et appréciés au Québec.

Grand croyant, son amour du Christ était contagieux.

L’abbé Gravel n’avait pas peur de prendre la parole. Oui, il a remis en question plusieurs des enseignements de son Église (que j’aurais aimé échanger avec lui pour lui partager ce que je considère pourtant d’une profonde sagesse évangélique!), mais il a toujours choisi de poursuivre sa mission au sein de l’Église catholique, qu’il aimait. Je me suis retrouvé une seule fois au même micro que l’abbé Gravel, quelques heures après l’élection du pape François. Nous étions tous les deux sur la même longueur d’ondes, ce nouveau pape était un choix extraordinaire comme successeur de saint Pierre.

Son témoignage de vie a inspiré beaucoup de Québécois et Québécoises. Je suis sûr qu’il aimerait que ses compatriotes se rappellent que son humanisme était profondément enraciné dans les Évangiles. Voici d’ailleurs son témoignage de foi en vidéo (avril 2014).

Nos condoléances à sa famille et ses proches. Ses funérailles auront lieu ce vendredi 14 h à la cathédrale de Joliette.

Et vous, que retenez-vous de la vie de l’abbé Raymond Gravel ?

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here