Pour mieux protéger les enfants et les personnes vulnérables

Article tiré de la revue Pastorale-Québec, novembre-décembre 2021. Pour vous abonner à la revue diocésaine, suivez ce lien.

Par Valérie Roberge-Dion

Nous vous présentons de nouveau des ressources très pertinentes disponibles sur le Web. Le sujet de l’heure est certes douloureux mais incontournable :  notre Église doit faire mieux pour créer un filet de sécurité et neutraliser l’action de prédateurs sexuels qui voudraient passer à l’action dans nos milieux. Comment concrétiser cette «tolérance zéro»? Par la sensibilisation, la formation, la vigilance, et une gestion attentive des signalements, notamment.

Le carrefour web diocésain à visiter régulièrement
Lorsque la question des abus sexuels en Église fait surface dans l’actualité, ayez le réflexe de venir visiter cette page. Nous y publions articles, réactions, communiqués… C’est aussi le lieu où nous regroupons différentes ressources pour les victimes d’abus sexuels, les responsables de communautés et groupes chrétiens. Nous attirons votre attention sur le bas de la page, où vous retrouvez trois tableaux qui détaillent quelles sont les actions en cours dans notre diocèse, pour décupler la protection des personnes mineures et vulnérables.
https://www.ecdq.org/proteger-les-personnes-mineures-ou-vulnerables/

 

Le nouveau site créé par le diocèse de Paris

Le dépôt du rapport de la Commission indépendante sur les abus sexuels dans l’Église en France, cet automne, a créé une onde de choc qui a largement dépassé les frontières de ce pays. Les diocèses français n’ont pas attendu les résultats accablants de l’enquête pour opérer des transformations et multiplier les initiatives de sensibilisation.

Le diocèse de Paris, notamment, a créé un site web particulièrement riche au niveau de la prévention de la pédocriminalité. Vous cherchez de petits vidéos adaptés à l’âge des enfants et jeunes que vous côtoyez, pour ouvrir le dialogue avec eux sur cette question? Ceux que l’on retrouve dans l’onglet «Sensibiliser» du site sont bien pensés. 

https://www.paris.catholique.fr/-proteger-l-enfance-.html

 

Les outils du parcours Priorité jeunesse
Saviez-vous que les abus pédosexuels passent souvent inaperçus, même aux yeux d’adultes responsables? Cadeaux, raccompagnements à la maison, favoritisme… savez-vous distinguer un comportement acceptable d’un comportement inapproprié? Comment se manifeste une relation saine avec les jeunes? De quelle façon un abuseur conditionne-t-il subtilement sa victime? Sauriez-vous décoder les indices de signalement que confierait maladroitement un enfant?

La formation Priorité jeunesse est formidable, très complète et réellement instructive. Offerte par le Centre canadien de protection de l’enfance, de nombreux diocèses canadiens la proposent à leurs intervenants et intervenantes. C’est le cas chez nous : peu à peu, cette formation sert de base pour la sensibilisation de divers groupes de responsables dans notre Église diocésaine.

Si votre curiosité est piquée, sachez qu’une introduction de 23 minutes est offerte gratuitement : https://protectchildren.ca/fr/contribuer/formation-en-ligne/priorite-jeunesse-intro-protection-enfants/

 

Vous faites un signalement. Comment est-il accueilli et traité?
En 1990, l’Église catholique de Québec se dotait d’un protocole pour le traitement des allégations d’inconduite sexuelle. Celui-ci a été mis à jour à quelques reprises; voici la plus récente mouture de cet outil précieux.

À quoi sert ce protocole? À expliquer clairement comment vous pouvez dénoncer une inconduite sexuelle de la part d’un représentant ou une représentante de l’Église, et de quelle façon votre plainte sera traitée. Dans notre diocèse, c’est le Comité-conseil qui accueille et accompagne les personnes souhaitant faire un signalement.

À noter que ce protocole ne remplace pas les processus de justice civile et criminelle. Il décrit les processus complémentaires, internes à l’Église catholique de Québec, pour assumer ses responsabilités au regard des situations liées aux abus sexuels survenues en son sein.
https://www.ecdq.org/protocole-diocesain-dintervention-en-cas-dallegation-dinconduite-sexuelle/

 

Connaissez-vous notre ligne d’assistance?
Communiquez avec le Comité-conseil pour les abus sexuels envers mineurs ou personnes vulnérables de l’Église catholique de Québec, pour présenter une plainte ou demander des conseils pour une situation de ce type. Un membre de ce comité-conseil indépendant vous répondra dans un délai de 24 h.

581 316-2010
assistance@ecdq.org