† Pierre-André Fournier nous a quittés. Vos témoignages + revue de presse

Nous venons de partager ici l’information sur le décès de notre ami et ancien évêque auxiliaire Pierre-André Fournier. Vous l’avez connu? Partagez-nous votre témoignage dans les commentaires ci-bas. Unis dans la prière.

AJOUTS
Le témoignage de Gilles Kègle dans les médias.
Le Soleil
Radio-Canada

Revue de presse des funérailles du 18 janvier 2015
Radio-Canada
L’Avantage de Rimouski
Journal de Québec

 

28 COMMENTAIRES

  1. Merci Pierre-André. Un homme de cœur, de courage et de foi. Je garde le témoignage d’un prêtre dévoué à sa communauté particulièrement aux plus petits, solidaire des causes à caractère social, un pasteur et un guide. Que son souvenir reste inspiration pour aujourd’hui !

  2. J’habite à Rimouski moi même et je suis terriblement attristé par cette nouvelle… J’en pleure juste à écrire ce message… Monseigneur Fournier était un ami. Dernière fois que j’ai pu lui parler, c’est avant son opération, j’avais dinner avec au restaurant après avoir assisté à une messe privé dans sa chapelle à l’Archevêché de Rimouski… il avait l’air d’aller bien, c’est moins d’une semaine après qu’il fut transporté à Québec pour l’intervention chirurgicale. Je fus heureux d’apprendre que tout avait bien été… vous comprenez donc que c’est un immense choque aujourd’hui d’apprendre cela. Que Dieu donne le repos à son âme…

    Guillaume Soucy Ross, 17 ans.

  3. c est avec une grande tristesse que je viens d apprendre le décès d un grand ami Mgr Pierre André Fournier évêque de Rimouski j ai appris cela en soupant il serai partit a midi aujourd’hui nous l’aimions très fort tu vas beaucoup nous manquer mais en même temps on ce dit que tu es auprès de Jésus et que tu est chanceux ta mission a toi elle est fine sur terre mais de la haut tu pourras intercéder pour nous
    Grande tristesse d’apprendre le décès ce midi de Mgr Pierre-André Fournier, archevêque de Rimouski que j’aimais beaucoup

  4. je me souviens avec émotion d un jour ou tu nous a donné un lift pour rentrer chez nous après la fête interculturelle on avait apporté des plats et quand c est arrivé notre tour de manger il n y avait plus rien alors au retour tu est allé toi même a la station de gaz nous acheter une friandise pour nous consoler de ce contretemps je peux aussi dire que tu est aussi humain que monseigneur Gerald Cyprien Lacroix on se reverra la haut et salue bien mon petit David qui est auprès de Jésus pour moi

  5. La pastorale sociale était sa passion. Tout en lui respirait l’attention aux petits et aux pauvres. Il nous quitte à la veille du Baptême de Jésus. Comme Lui il a passé en faisant le bien.Son témoignage de foi sera notre Etoile de Bethléem.
    Merci pour tout Mgr Paul-André. Merci pour ton service pastoral. De là-haut soit notre guide.
    Léandre Poirier, ptre, diocèse de Québec.

  6. Mon commentaire pour Monseigneur Fournier est une même voix avec celui de madame Yvette Roy, Hommage à un homme de prière, de coeur de courage et de foi !

    Et union à tous les gens de son Diocèse qui sont à vivre en ce moment des tournants importants et pas évidents !

  7. Comme je suis triste d’apprendre la nouvelle du décès de Mgr Pierre André Fournier évêque de Rimouski. Je l’ai connu, ici à Québec, comme curé de St-Roch et aussi comme évêque auxiliaire. Quelle grandeur d’âme ! Un prêtre magnifique avec tous les dons que Dieu donne à ses enfants. Près des gens miséreux, il leurs apportait soulagement et réconfort par ses paroles et gestes. Je suis triste de son départ mais heureux de voir qu’il est, maintenant, près de Celui qu’il a servi avec joie et empressement toute sa vie. Au revoir cher ami et restons unis par la prière et l’Action de grâce. Merci Seigneur, de m’avoir donné l’honneur de le placer sur ma route.

  8. Lors de ton depart pour Rimouski en 2008, j’avais paraphrase une chanson en disant:
    …On peut perdre un confrère, un Pasteur, un collègue sans jamais comprendre pourquoi.
    Mais un ami, c’est pour la vie, même lorsqu’il part sans aucun préavis!
    Un vrai ami, malgré tout ça, ça reste là, ça reste là!
    Car un ami, c’est bien plus fort, plus fort que tout, même plus fort qu’un départ!
    Un viel ami, (je remplace ici “de Rimouski”), du paradis, ça vous sourit!

  9. Mgr Pierre-André Fournier m’a baptisé comme adulte en 2011 en la cathédrale de Rimouski.
    La veille de mon baptême, il avait proposé de me raccompagner en voiture, alors que je remontais à pied la rue de la cathédrale de Rimouski. J’avais été touché par sa proximité et sa simplicité. Je ne vous oublierai pas Mgr Fournier.

  10. Un homme d’une grande simplicité, sans aucune manière, attachant et très sympathique. J’ai eu la chance de le rencontrer à deux reprises pour des interviews et je puis vous dire que cet homme avait un charisme peut commun, les gens voulaient toujours lui parler, se confier à lui, car il avait une oreille attentive pour tous sans exception.
    Depuis, on se parlait annuellement pour les souhaits des fêtes et de la nouvelle année.

    Il va me manquer ton humour Pierre-André !

    Bonne éternité mon ami…

    Dominique Fortier

  11. Je tiens à exprimer ma sympathie et l’assurance de ma prière aux membres de sa famille ainsi qu’à l’Église de Rimouski, ses collaboratrices et ses collaborateurs. J’ai eu l’occasion de rencontrer monseigneur Fournier il y a deux ans lors de ma formation à l”institut de Pastorale et il avait tenu à assister à notre dîner de fin d’études. C’était dans le cadre de la cohorte formée par le centre de spiritualité Manrèse à l’accompagnement spirituel ignatien. J’avais trouvé qu’il était proche des personnes et j’aurais aimé travailler en pastorale avec lui.
    Que Dieu vienne vous consoler,
    avec mon amitié,
    Jean-Émile Valois

  12. Saint, saint, saint, Dieu de l’univers. Quel beau modèle tu as mis sous nos yeux pour nous guider vers toi : Grand parmi les humbles; communautaire et près de chacun à la fois; aimant les petites gens et les petits projets qui changent le monde; porté par l’Esprit au quotidien. Merci Seigneur pour Pierre-André . Merci pour cette manifestation de ton amour!

  13. Quel homme extraordinaire plein de compassion, une personne disponible simple et humain Son départ nous attriste et me laisse sans voix. Mes condoléances à la famille de Mgr Fournier ainsi qu’aux membres du corps presbytérale de Rimouski. Mes prières vous accompagnent

  14. +M

    Chers amis,

    Ma peine est immense. Mais je me réjouis en Dieu de la récompense qu’aura un homme que je considère comme l’un des plus grands saints qu’il m’ait été donné de rencontrer. Je rends grâce à Dieu de la chance que j’ai eu de connaître Pierre-André Fournier

    J’ai connu celui que l’on surnommait affectueusement PAF il y a de cela de nombreuses années alors qu’il était vicaire de la paroisse de Saint-Jérôme de l’Auvergne dans l’ancienne ville de Charlesbourg. Il était aussi à l’époque enseignant en pastorale à l’école le Carrefour situé juste derrière l’église de Saint-Jérôme. Je me rappelle de sa marionnette Bécassine, de sa grosse barbe et de son sourire. Nous étions aussi tous impressionnés par sa carrure de joueur de football.

    Plus tard Pierre-André est devenu Curé de la paroisse Saint-Roch et aumônier de la JOC. Comme je militais au sein de cet organisme j’ai eu la chance de croiser de nouveau le chemin de Pierre-André. Il a pris part à de nombreuses luttes et manifs. Il a marché aux côté des démunis.

    Monseigneur Fournier était un homme empreint de douceur et doté d’un esprit d’accueil extraordinaire. C’était aussi un homme de principe qui n’avait pas peur d’interpeller les autorités en leurs indiquant que nous avions des responsabilités face à la société et que nous avions un rôle important à jouer dans la lutte à la pauvreté.

    J’ai vu Pierre-André la dernière fois l’an dernier lors de la cérémonie d’accueil du Cardinal Gérald Cyprien Lacroix. Il m’avait accueilli avec ses yeux plein d’amour et il était émerveillé par mes enfants qu’il avait pris le temps de bénir.

    Le Québec perd un géant, un humaniste hors pair et surtout un homme animé par l’amour de tous les êtres humains. Le Seigneur Jésus a été le centre de la vie de Pierre-André Fournier. Il a vécu l’Évangile pour vrai. Il a aimé Dieu de toutes ses forces. Et il ne fait pour moi aucun doute qu’il sera accueilli à bras ouverts au ciel.

    Merci Pierre-André! Nous t’aimerons toujours. Te connaître et te côtoyer a été pour moi non seulement un honneur mais également un cadeau de la vie. Jamais je ne t’oublierai. Vas en paix dans les bras du père toi, mon ami, mon frère!

    Daniel Lévesque
    Québec

  15. Mes plus sincères sympathies aux membres de la famille de Mgr Pierre-André Fournier ainsi qu’aux évêques, prêtres, religieux, religieuses, diacres et à tous ceux et celles qui l’ont connu comme prêtre et évêque. Je me souviens que Mgr Fournier a d’abord été pour ma mère, Madeleine, un témoin authentique de la foi et de l’amour qui se traduit par des gestes concrets. Il a véritablement inspiré sa vie. C’est lui aussi qui m’a accueilli pour demeurer dans son presbytère, à St-Roch, après mes six ans d’études en psychologie. Il m’a permis d’aider certains de ses paroissiens. Il m’a donné la chance de reprendre ma place dans le diocèse de Québec. Il m’est arrivé à quelques reprises de le remercier pour sa confiance. Je le remercie également pour son ouverture à l’endroit de Vicka (voyante de Medjugorje, en Bosnie) qui a témoigné de son expérience spirituelle dans l’église St-Roch. Il y a quatre ans, alors que je revenais de Medjugorje, j’ai eu la chance d’échanger avec lui sur les bons fruits de Medjugorje comme la prière, l’adoration, le sacrement du pardon, l’aide apporté aux enfants de la guerre et aux jeunes qui souffrent de dépendance. Je ressens une profonde tristesse suite à son départ. Je lui demande de m’aider à être un bon pasteur comme lui-même l’a été tout au long de son existence. Dans la foi, je sais que Dieu notre Père lui ouvre déjà ses bras et qu’il lui dit: «Tu es mon enfant bien-aimé en toi je mets tout mon amour».
    Ce qu’il a semé continuera de grandir au centuple dans le diocèse de Rimouski et dans chacun de nos coeurs.

  16. Est-il possible qu’il soit mort, c’est homme qu’on avait tant de plaisir à voir vivre? Ces mots de l’oraison funèbre de Mgr de Laval montent à mon Coeur. J’ai eu la joie de partager bien des moments avec Mgr Fournier dont les jours saints 2008 dans le cadre du pèlerinage final de l’arche. Il y aurait tant à dire au sujet du bon Pasteur au Coeur de pauvre qu’il a été. Merci Mgr Fournier. Merci. Merci et encore Merci. Votre vie est une page d’Évangile à méditer, à contempler dont on peut s’inspirer pour servir l’Église dans l’humilité, la joie et la fraternité. Vous nous diriez sans doute continuer, là où je suis, je veillerai sur vous avec bonté.

  17. Nous avons appris avec regret le décès de Mgr Fournier. C’est une perte pour l’Église comme ce l’est pour moi personnellement. Homme humble d’une grande foi, il fut pour moi une inspiration pour ma vie de baptisée.
    Mon mari et moi voudrions vous dire que nous sommes de tout cœur avec vous tous de sa famille immédiate et de sa famille diocésaine.
    Nous rendons grâces pour toutes ces années de ministère, et ce, au service des plus petits, pauvres, marginalisés, et ce, sans préjugé, si ce n’est le respect de la dignité humaine et un regard qui reflète toujours la bonté du Dieu bon et miséricordieux.
    Que Dieu l’accueille dans la joie, l’amour et la paix. Nos plus sincères condoléances!

    Mme Rosalie Pressé et M. Marc-André Auger

  18. Une grande perte, et un grand serviteur de Dieu nous quitte.
    Nous avons connu Mgr Fournier lorsqu’il était curé à Notre-Dame-de-Foy. Sylvie a été marguillère avec lui durant un mandat. Mgr Fournier était un homme exceptionnel au plan de l’attention portée aux autres, et plus particulièrement aux plus démunis. Nous sommes allés le visiter à quelques reprises dans son nouveau diocèse, et i y était profondément heureux. Merci à Dieu d’avoir mis sur notre route un pasteur de cette trempe, que tous aimaient cotoyer. IL ÉTAT LA BONTÉ INCARNÉE.

    Sylvie Gingras et Pierre Morissette – Paroisse de Notre-Dame-de-Foy, Québec.

  19. Nous avons connu Mgr Fournier lorsqu’il était administrateur de la paroisse St-Pascal de 1996 à 1998. C’était un homme chaleureux et attentif à toutes les personnes rencontrées. C’était un grand homme dans tous les sens du terme et un grand pasteur. Nous offrons nos condoléances à sa famille et aux personnes dont il a été l’ami ou le pasteur à un moment ou l’autre de sa vie.

  20. Au revoir à un grand homme proche des personnes,

    J’ai eu le plaisir de le cotoyer lorsqu’il était curé de la paroisse Notre-Dame-de-Foy. C’est même lui qui m’a initiée aux responsabilités de marguillère. Une petite anecdote à ce sujet : la première semaine de mon mandat, il m’appela un vendredi soir pour aller magasiner une cuisinière et un réfrigérateur pour l’une des salles que la paroisse qui était louée aux familles (funérailles) et aux organismes. Imaginez ! Quelle simplicité et quelle ouverture, toujours attentif à la personne. Étant originaire de Rimouski, il m’arrivait de le croiser et il était toujours aussi reconnaissant de ma contribution, il prenait le temps de s’informer… Je remercie le Seigneur de m’avoir donné l’occasion de le connaître un peu plus, un cadeau de la vie. Un grand homme dans tous les sens du terme et qui ne craignait pas les responsabilités. Merci pour ce que vous avez été et vous serez toujours présent dans nos coeurs, dans mon coeur. Marie-Claire Lepage

  21. Mes sympathies à toute la famille, principalement à Raymonde que j’ai connue il y a bien longtemps, dans le temps du Jardin du pionnier, avec Rodrigue. Alors Raymonde, si tu lis ce message, je pense à toi… Ça doit bien faire 30 ans? Ton frère était très apprécié comme curé de St-Roch dans le temps. Au plaisir! Monique Foley.

  22. Merci, cher Mgr Fournier, pour ce que vous avez été et ce que vous êtes maintenant. Je ne peux oublier vos encouragements à poursuivre mon idéal vers des réalisations concrètes. Vous continuez d’accompagner nos pas sur les chemins parfois difficiles de la vie. Puissiez-vous nous obtenir la grâce de garder confiance et de tenir bon dans la fidélité à l’appel que nous avons reçu de la part du Seigneur. Bon repos en Dieu!

  23. J’ai connu Mgr Pierre-André Fournier, durant ma petite enfance, comme vicaire à Charlesbourg. Je l’ai ensuite retrouvé plus de 20 ans après, lors d’une journée diocésaine de la Jeunesse, durant la fin de semaine du Dimanche des rameaux, en 2004. Nous avions alors parlé ensemble d’évangélisation. Je lui avais demandé comment il s’y prenait pour évangéliser. Il m’avait dit:

    «Oui ! La catéchèses et la formation pastorale sont bien pour te préparer. Mais le plus important, si tu veux évangéliser est de te laisser d’abord évangéliser par les personnes les plus pauvres autour de toi. Laisse-toi d’abord aimer par ces personnes et ton témoignage de vie, avec l’aide de Dieu fera le reste. Parce que évangéliser, c’est d’abord aimer.»

    Je crois que l’ensemble du, très humble et très humain, ministère pastoral de Mgr Fournier a été un signe quotidien de ce conseil que j’essaie de suivre, tant bien que mal ou sans toujours arriver mais encore éclairé par son témoignage de vie !

  24. Mes sincères condoléances à chacun des membres de sa famille et du clergé, à ses amis et à tous les diocésains de Rimouski.

    Comme il a su nous rassembler tous hier après-midi dans un énorme coup de coeur.
    Était-ce déjà un autre geste de sa part pour le début de la Semaine de l’unité?
    Cette célébration très belle, à la fois remplie d’émotions, celle de tristesse mais celle de la joie dans Le Ressuscité.
    Et ressuscité lui-même, dans la foi et l’espérance il saura apporter à la demande de ses fils prêtres le réconfort et l’aide.

    ***Hommage à notre Grand Pasteur
    Déjà partagée avec nos prêtres; la voici:

    Nos chers prêtres,

    Avec chacun de vous qui avez été près de Monseigneur Fournier, pendant toutes ces années, je viens partager ma grande tristesse de ne plus avoir à nos côtés notre si bon père spirituel, notre papa.
    J’ai encore de la misère à l’imaginer.

    Ce samedi 10 janvier après-midi, nous venons d’apprendre avec joie le retour de Mgr. à son domicile de l’Archevêché, se disant bien chez lui et prenant du mieux.
    Puis vers la fin de l’après-midi, le téléphone et voilà…

    Date :Mon, 12 Jan 2015 15:22:36 -0500

    La nouvelle est absolument d’une très grande tristesse. Il me semble que la terre a tourné. Un grand vide s’est fait tout à coup.

    Il était tellement aimé ici: Humble; il accueille avec joie notre bon mot, notre souhait, nous en remercie, puis se tourne vers un confrère pour nous mentionner chez lui un bon point; simple ; rassembleur; à l’écoute de chacun et plein de respect.
    Après une messe remplie de beaux chants, de témoignages ou encore un événement spécial, etc..il nous partage joyeusement le sucre de ces bons fruits cueillis et c’est comme s’il les faisait monter au Ciel. Il encourage tous les gestes même petits accomplis avec bonté.
    Il était grand et bien bâti, mais délicat de pensée et proche de chacun.
    Quand nous le rencontrions ou qu’il nous apercevait, ses yeux devenaient plein de lumière; avec un grand sourire et une expression de surprise, il nous nommait par notre nom, nous faisait sentir comme quelqu’un d’important, d’unique.
    Après son intronisation à la Cathédrale comme Archevêque du diocèse de Rimouski, nous étions des centaines à nous présenter à Mgr. et à lui donner la main. Eh bien, quelques jours ensuite lors d’une rencontre, il me nomme par mon nom et a continué, même si sa liste grandissait.
    Je trouve cela toujours extraordinaire, puisque j’étais au milieu d’une foule toute nouvelle pour lui.
    Comment peut-il s’en souvenir?

    De plus, nous pouvions le voir souvent parmi nous tous et le rencontrer était toujours un moment très agréable.
    Nous étions à l’aise en sa présence.
    C’était un vendredi saint et il était là au Chemin de Croix. Par la suite, je le rencontre sur le trottoir. C’est la joie de part et d’autre et nous échangeons un moment, quand tout à coup il nomme quelque chose d’une façon qui, à mon avis n’est pas bien grave. Il corrige le mot en disant: «Je n’aurais pas dû dire cela.» J’ai admiré sa belle simplicité et pureté d’enfant.

    A quinze heures, il recherchait la solitude pour entrer en dialogue avec son Dieu.

    Notre grand Pasteur était vraiment une personne à connaître.

    Oui j’en ai beaucoup de chagrin.
    Nous sommes maintenant de pauvres petites brebis seules sans leur grand berger spirituel.

    C’est un grand deuil ici et dans tout notre diocèse; dans celui de Québec alors qu’il était là juste avant; et etc…
    Quand il a été nommé ici, j’ai entendu de la part de quelques personnes de Québec: «On vous le prête seulement.»

    Oui, il nous a été prêté depuis 2008 pour ces quelques années.
    Merci, un très grand merci Mgr.Pierre-André d’avoir été et d’avoir été présent près de nous et pour tout.
    Nous avons été heureu(x) ses avec vous.

    ……

    Cette fin de semaine du 10-11 janvier, la période de Noël se termine pour entrer dans la Mission de Jésus: Jésus se fait baptiser.
    Il y eut une voix venant des cieux : « Tu es mon Fils bien-aimé ; en toi, je trouve ma joie. »
    Mgr.entre dans sa nouvelle Mission tout Là-Haut. Il veillera sur tout son troupeau. Je suis certaine qu’il continue à s’occuper de nous. Parti dans les bras de Son Rédempteur, je crois que le Seigneur l’aimait tellement. Il l’a ramené très vite chez Lui, le prit pour l’Éternité, héritier du Ciel, le privilégiant d’une longue convalescence ou sans de longues souffrances.

    “Jésus, ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, les aima jusqu’au bout”.
    Prenant la condition de serviteur du Seigneur, votre rang d’Archevêque faisait de vous un petit à l’écoute de votre troupeau.
    De Là-Haut, vous continuez à prier et à prendre soin de vos fils prêtres.
    Nos prières pour vous, accompagnent les vôtres.

    Remplie d’humilité, de foi et d’espérance, Mgr. je la trouve très nourrissante cette prière que vous nous avez déjà envoyée:
    Mes voeux se résument à cette prière de la messe du 22 décembre : «Accorde, nous t’en prions Seigneur, à ceux et celles qui s’inclineront devant l’enfant de Bethléem de communier à la vie d’un tel Rédempteur.»

    Ça me fait du bien de lui rendre un hommage par écrit, de partager ma douleur avec la vôtre très lourde, chers prêtres.

    De coeur et de grande compassion avec vous.
    Dans le Christ qui nous aime,
    Lucie Suzanne Hatier

  25. Toutes mes sympathies à l’Église pour le départ de Mgr. Fournier.
    J’aimerais savoir s’il est possible d’avoir ou de se faire une copie DVD de cette cérémonie. J’ai eu la joie de la voir sur votre site mais j’ai une belle-soeur de Rimouski qui n’a pu aller à la funérailles et qui n’a pas d’ordinateur… J’aimerais lui donner la joie de visionner cette belle cérémonie sur vidéo ( DVD). J’ai essayé de faire une copie mais cela ne «marche»pas. Je suppose que c’est protégé.Merci.

  26. J’ai connu Pierre-Andre Fournier au début des annees 70 alors qu’il était vicaire dans la paroisse de Saint-Jerome-de-L’Auvergne à Charlesbourg. Il venait en classe à l’école le Carrefour avec sa marionnette Bécassine. Il était de stature imposante et si simple et accessible à la fois. A Dieu !

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here