Ordination épiscopale à la basilique Ste-Anne-de-Beaupré

Merveilleux ! Magnifique ! Céleste ! Autant d’épithètes pour qualifier la cérémonie d’ordination épiscopale de Mgr Gaétan Proulx et de Mgr Denis Grondin qui a eu lieu samedi, le 25 février en la superbe basilique Ste-Anne-de-Beaupré remplie à craquer. Mgr Gérald C. Lacroix, archevêque de Québec et primat du Canada, présidait l’ordination assisté de Mgr Gilles Lemay, évêque d’Amos, et de Mgr Paul Lortie, évêque élu de Mont-Laurier. Participaient à la célébration son excellence Mgr Pedro Lopez Quintana, nonce apostolique au Canada, une quarantaine d’évêques, de nombreux prêtres, des diacres accompagnés de leur épouse ainsi que l’évêque anglican de Québec, Mgr Dennis Drainville.

Malgré les trois heures qu’a duré la cérémonie, nous ne voyions pas l’heure passer tellement c’était à la fois grandiose et émouvant. Pour plusieurs participants, c’était la découverte de la liturgie riche et particulière de l’ordination épiscopale.

L’ordination proprement dite s’est déroulée après l’excellente homélie de Mgr Lacroix que vous pourrez entendre sur ECDQ.tv. Elle s’ouvre par l’hymne Veni creator chantée par les Petits Frères de la Croix. Ensuite c’est l’engagement des ordinands à remplir le devoir de leur charge. Suit la litanie des Saints, chantée harmonieusement par quelques religieuses Dominicaines Missionnaires Adoratrices. Au cours de cette supplique, comme c’est impressionnant de voir Mgr Proulx et Mgr Grondin entièrement allongés la face contre le sol, en signe du don total de soi à Dieu ! Puis, tour à tour, silencieusement, Mgr l’archevêque et les autres évêques présents, imposent les mains aux deux nouveaux ordinands, ils lui transmettent la charge et la grâce qu’ils ont eux-mêmes reçues en appelant sur lui le don de l’Esprit Saint que Jésus a communiqué à ses apôtres.Vient ensuite la prière consécratoire par Mgr Lacroix. Pendant tout ce temps, pour mettre en lumière la charge principale de l’évêque : la prédication fidèle de la Parole de Dieu, deux officiants soutiennent le livre des Évangiles posé au-dessus de la tête de chacun des ordinands agenouillés. Puis, c’est l’onction sur la tête de chaque nouvel évêque avec le Saint-Chrême pour que l’Esprit Saint le pénètre de sa grâce et le soutienne dans sa nouvelle mission. D’autres rites interviennent : remise de l’Évangile (don de la Société biblique canadienne) et des signes de la charge épiscopale : l’anneau, la mitre et le bâton pastoral. La cérémonie d’ordination terminée, Mgr Lacroix invite les deux nouveaux ordonnés à prendre place près de lui, l’un à sa gauche, l’autre à sa droite et il les applaudit chaudement l’assistance fait de même. Puis, pendant que la chorale, sous l’habile direction de Mme Gisèle Pettigrew, chante Sarments d’une même vigne, demeurons unis en Jésus, c’est l’accolade fraternelle des évêques.

La célébration solennelle de l’eucharistie se poursuit. Au terme de celle-ci, avant la bénédiction finale, Mgr Quintana, nonce apostolique, adresse la parole à l’assemblée, puis, c’est le mot de Mgr Proulx qui nous dit entre autres : « Nous ne marcherons pas à reculons : la proue est en avant du bateau, c’est la direction que nous prenons en nous confiant au Seigneur qui nous a dit qu’il serait avec nous tous les jours jusqu’à la fin du monde.» Mgr Grondin, à son tour, enchaîne avec humour : « Même à l’arrière du bateau, c’est important… Les rires fusent alors et les applaudissements. Après avoir exprimé sa reconnaissance, il nous interpelle en nous demandant la devise de Mgr Proulx, l’assistance répond alors : Ma grâce te suffit. Avec un beau sourire, il nous interroge ensuite sur la sienne. Bonne réponse : Laissez-vous réconcilier avec Dieu. En terminant, Mgr Grondin, accompagné de Mgr Proulx, entonne le très beau chant de Robert Lebel En ce pays qui est le mien, je voudrais tant porter ton nom.

Les deux nouveaux évêques auxiliaires forment vraiment un beau trio avec Mgr Lacroix. L’harmonie, au sein du groupe, est palpable ; on sent une belle amitié qui les unit déjà. Avant de nous bénir, Mgr Lacroix continue l’image du bateau : « Moi, je vais essayer de me tenir entre la proue et l’arrière du bateau, près des mats où se trouvent les voiles pour qu’ensemble nous puissions nous laisser guider par l’Esprit qui souffle très fort. Me laisser guider par son souffle de vie pour que notre Église puisse continuer de vivre sa mission ici. »

Le chant final de la célébration Soleil, dansez pour ma fête, pendant la procession de sortie, manifeste bien le bonheur et l’émotion qui remplissaient le cœur de toute l’assistance.

À l’issue de la cérémonie, la joie de la rencontre s’est poursuivie à la chapelle Marie-Immaculée où nous avons pu fraterniser et prendre un goûter servi gentiment par un nombre imposant de bénévoles.

Sous l’égide de la Vierge Marie et soutenu par la prière des diocésains, nous souhaitons que votre ministère épiscopal, chers nouveaux ordonnés, soit des plus fructueux !

 

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here