Nouveau confinement : message du cardinal Lacroix

Le cardinal Gérald Cyprien Lacroix, archevêque de Québec, souhaite livrer le message suivant aux diocésains et diocésaines, à la suite de l’annonce des autorités gouvernementales qui ont décrété le 6 janvier une nouvelle étape dans la lutte contre la COVID-19. Il s’agit d’un appel à la solidarité, à l’espérance, et à la créativité pastorale alors que nous replongeons dans un second confinement, forts de l’expérience acquise dans la première phase de cette pandémie.

 

“Nous voulons faire notre part au sein de la communauté québécoise pour que ce malin virus soit éradiqué le plus rapidement possible. Le confinement provoque de grands dérangements, et nous comprenons la déception de nombreux croyants et croyantes assidus de nos assemblées. La fermeture des lieux de culte est le prix fort à payer pour protéger la vie de tous et de toutes, la nôtre et celles des autres. La situation est sérieuse et nous y apportons volontiers notre collaboration en tant que disciples du Christ qui est venu pour que nous ayons la vie.

Ne plus pouvoir nous rassembler pour célébrer notre foi dans nos lieux de culte est une décision difficile à accepter, mais c’est une mesure que je considère nécessaire en ce moment particulier de la crise de santé publique que nous traversons. Même si nous sommes, de façon générale, très prudents et bien organisés dans nos paroisses pour respecter les mesures sanitaires, ce qui nous est demandé en ce moment paraît justifié et nous voulons nous montrer solidaires pour le bien-être de la population.

Comme nous l’avons fait lors du premier confinement au printemps, nous chercherons plus intensément encore à maintenir des liens avec nos fidèles par les moyens virtuels et par téléphone. Le Québec se trouve à nouveau confiné, mis sur « pause », mais notre Église ne peut pas se permettre de demeurer sur « pause ».

Nous sommes conscients que de nombreuses personnes ont besoin de soutien, d’accompagnement et d’espérance. Nos équipes pastorales dans les paroisses et les autres lieux d’engagement auprès de la population, spécialement les personnes les plus vulnérables, sont déterminées à prendre tous les moyens à leur disposition afin de poursuivre notre mission et de maintenir le contact avec la population qui nous est confiée.

J’invite chaque croyant, chaque croyante, à puiser force et courage en nourrissant sa vie spirituelle, en puisant dans la Parole de Dieu. Rien ne peut empêcher le Seigneur d’être présent en nos coeurs. Avec son aide, nous trouverons de nouvelles façons d’être témoins d’espérance, et présence au nom de notre foi.”

 

Version vidéo

Lors de son homélie du Jour de l’An, le pape François affirmait : « Ce sera une bonne année si nous prenons soin des autres. » Le cardinal Gérald Cyprien Lacroix abonde en ce sens, pour encourager les croyants et croyantes à poursuivre leur mission essentielle. La fermeture des lieux de culte est une mesure nécessaire à ce point-ci, fait valoir l’archevêque de Québec, mais qui ne met pas l’Église « en pause ». Il invite les membres de nos communautés à nourrir leur vie spirituelle grâce à la prière, à la Parole de Dieu ; rien ne peut empêcher le Seigneur d’être présent en nos cœurs, de nous maintenir dans l’espérance, la paix intérieure, et l’action bienveillante.