Nomination de l’abbé Gilles Routhier comme supérieur du Séminaire de Québec

Le 6 mai dernier, en la fête liturgique de saint François de Laval, premier évêque de Québec, le cardinal Lacroix a nommé l’abbé Gilles Routhier à titre de prochain Supérieur général du Séminaire de Québec pour un mandat de trois ans à compter du 1er août. Il succédera au chanoine Jacques Roberge qui termine un troisième mandat et qui s’est réjoui de cette nouvelle: http://www.seminairedequebec.org/nominations/nomination-du-prochain-superieur-general-du-seminaire/

 
L’abbé Routhier a notamment œuvré comme professeur à la Faculté de théologie et de sciences religieuses de l’Université Laval, dont il a été doyen. Toutes nos félicitations et meilleurs vœux à l’occasion de cette nomination.
 

Le cardinal Gérald Cyprien Lacroix a tenu à ajouter: « Le Séminaire de Québec a joué un rôle de première importance dès les premières heures de notre communauté diocésaine et les prêtres du Séminaire ont toujours été disponibles et généreux pour soutenir la mission apostolique sur le grand territoire missionnaire confié à Mgr François de Laval. Nous sommes confiants que l’abbé Routhier saura poursuivre, avec la communauté des prêtres du Séminaire, dans cette longue tradition d’audace et de créativité missionnaire pour répondre aux besoins de l’Église de notre temps. En plus de le féliciter, nous l’accompagnons de notre prière. »

L’abbé Routhier a bien voulu nous partager sa gratitude à l’occasion de cette nomination et la vision avec laquelle il envisage ce nouveau service :

« Cette nomination est une marque de confiance et j’en suis reconnaissant. Ce sera un plaisir de poursuivre mon service de l’Église de Québec à titre de supérieur général du Séminaire de Québec, une grande institution, au cœur de notre diocèse depuis ses commencements. Elle a beaucoup donné à l’Église et à la société, dans les domaines de la culture, des lettres et des sciences et de l’éducation. Elle a encore sans doute encore beaucoup à offrir. Cette nomination intervient, notre archevêque le rappelle, dans un contexte où l’Église de Québec vit un important tournant missionnaire. Le Séminaire de Québec, conçu pour être au service de la mission dans l’Église naissante de Québec, est appelé à actualiser dans un nouveau contexte les grandes intuitions missionnaires de son fondateur. C’est à cela que je veux m’employer avec la communauté des prêtres du Séminaire. »