Message de Mgr Pelchat au personnel diocésain – nouvelles mesures gouvernementales

Chères collaboratrices et chers collaborateurs,

La situation vécue en raison de la pandémie du COVID-19 est en constante évolution. Un comité diocésain de gestion de crise se réunit chaque jour autour de l’Évêque, présidé par le Vicaire général.

Dans un précédent message daté du 24 mars 2020, je vous avais annoncé que nous envisagions de procéder à une mise à pied temporaire de l’ensemble du personnel diocésain, à compter du 30 mars 2020, à l’exception des personnes désignées pour assurer les services jugés essentiels afin de maintenir une présence active de l’Église.

Depuis cette date, le Gouvernement fédéral a annoncé la création du Programme de subvention salariale d’urgence du Canada, donnant aux organisations sans but lucratif l’accès à une subvention de 75% du salaire de leur personnel, pour la période du 15 mars au 6 juin 2020.

Après avoir analysé la situation de la corporation Archevêque catholique romain de Québec, évalué les besoins requis par la poursuite de notre mission ainsi que la sécurité de nos employés, qui sont nos proches collaboratrices et collaborateurs, il a été décidé d’offrir au personnel la possibilité d’être maintenu en emploi avec un traitement établi à 85% du revenu habituel.

Chaque employé peut adopter cette option ou se prévaloir d’un autre programme d’urgence canadien assurant un revenu garanti en situation de mise à pied.

Les fabriques de paroisses auront à réexaminer leur situation et évaluer l’intérêt pour elles de se prévaloir du Programme de subvention salariale d’urgence du Canada, leur donnant droit à une subvention de 75% du salaire des personnes à leur emploi. Les décisions pourront varier d’une fabrique à l’autre, mais il sera capital de prendre en compte le bien des personnes avant tout, les besoins à satisfaire en termes de services pastoraux et communautaires, ainsi que la situation financière de la fabrique.

Chaque jour, nous révisons ce que nous commandent les directives des autorités publiques, les programmes gouvernementaux qui sont progressivement mis en place et l’évolution de notre environnement pastoral. Nous consultons aussi les responsables des autres Églises diocésaines du Québec dans un esprit collégial d’entraide et pour harmoniser nos mesures, sans nécessairement appliquer une formule unique à toutes les situations qui diffèrent grandement d’un diocèse à l’autre.

Nous pensons que les nouvelles décisions annoncées aujourd’hui sont respectueuses des personnes qui participent généreusement à la mission de l’Église de Québec et dont nous avons le devoir de prendre soin. Ces mesures correspondent à nos moyens actuels, qui sont diminués, en assumant le risque de faire face à un avenir différent de ce que nous avons connu, puisque notre confiance repose en Dieu seul.

Ces décisions répondent surtout à la nécessité de maintenir le service fondamental que nous sommes appelés à rendre comme Église du Christ, en voulant être humblement et audacieusement comme une lampe allumée au milieu de nos frères et sœurs. La situation inédite que nous vivons nous invite, plus que jamais, à trouver de nouveaux chemins pour marcher avec les personnes qui cherchent un sens plus profond à cette existence qui, en ce moment, semble parfois vaciller.

Le prophète Isaïe annonçait le Serviteur que Dieu s’était choisi (Is 49, 5a.6) en disant de lui : « Je fais de toi la lumière des nations pour que mon salut parvienne jusqu’aux extrémités de la terre ». Comme membres du Corps du Christ, faisons en sorte de porter nous aussi cette lumière par notre vie de foi et nos engagements envers les autres.

En route vers Pâques, ensemble pour la mission qui nous appelle !

 

†   Marc Pelchat

     Évêque titulaire de Lambesi
     Auxiliaire à Québec

     Chargé du Diocèse par mandat spécial de l’Archevêque

 

 

Donné à Québec le 3 avril 2020