Message pastoral « La célébration du Jour du Seigneur : Réflexions sur la Célébration dominicale de la Parole »

Le cardinal Gérald Cyprien Lacroix, archevêque de Québec, signait le 8 décembre 2019 en la fête de l’Immaculée Conception un nouveau message pastoral concernant les célébrations dominicales de la Parole.

 

Ce document de 14 pages est disponible ici pour téléchargement : Message_Celebration-de-la-parole-2019.pdf

Il est aussi possible de le commander gratuitement en contactant par courriel Mme Marcelle Larivière, agente de pastorale : marcelle.lariviere@ecdq.org

L’Archevêque offre des orientations qui se situent dans le prolongement de celles partagées dans sa lettre pastorale de 2013 sur le sujet.

 

Pour relire la lettre pastorale de 2013. « La Célébration du Jour du Seigneur : Par l’Eucharistie et la Célébration dominicale de la Parole » : CDP_Lettre_pastorale_13-10-2017.pdf

 

Notre évêque auxiliaire Mgr Marc Pelchat nous en présente ici les grandes lignes, dans un article à paraître dans la prochaine édition de la revue Pastorale Québec (janvier-février 2020).

 

Pour célébrer le Jour du Seigneur

Réflexions sur la Célébration dominicale de la Parole

Par Mgr Marc Pelchat, évêque auxiliaire à Québec

 

Le 8 décembre 2019, en la solennité de l’Immaculée Conception, patronne du Diocèse de Québec, le cardinal Gérald C. Lacroix, archevêque de Québec, a signé un nouveau message pastoral sur les Célébrations dominicales de la Parole.

Ce message qui nous arrive s’inscrit dans la foulée de la Lettre pastorale lancée le 2 novembre 2013, il y a plus de six ans, qui invitait les communautés privées de l’Eucharistie le dimanche, en raison de l’absence d’un prêtre, à se rassembler pour partager la Parole de Dieu, prier ensemble et mettre en commun leur désir de partager la foi et de la transmettre.

C’est ainsi qu’il était proposé à chaque communauté d’instituer la Célébration dominicale de la Parole lorsqu’il n’est pas possible de célébrer l’Eucharistie et de communier au pain eucharistique. Il était demandé de mettre en œuvre « cette pratique de la Célébration dominicale de la Parole sans communion au Corps eucharistique pour une période de trois ans ». Une évaluation liturgique et pastorale a été réalisée au cours de l’année 2018 auprès des équipes pastorales de notre diocèse, des équipes liturgiques qui animent les Célébrations de la Parole et des fidèles qui participent à ces liturgies.

Dans les mois qui ont suivi et au cours de l’année 2019, l’Archevêque et ses collaborateurs ont poursuivi leur réflexion sur l’orientation donnée aux Célébrations dominicales de la Parole, avec la directive de ne pas donner la communion au Pain eucharistique. Différentes personnes ont de nouveau été consultées, certaines invitant à poursuivre cette orientation, d’autres demandant de la réviser et d’autoriser la communion eucharistique en dehors de la messe dans le cadre des Célébrations de la Parole.

Après avoir prié, consulté et mûrement réfléchi sur l’importance du rassemblement dominical et celle de la proclamation de la Parole dans nos assemblées, conscient de la résistance de nombreux fidèles et de certains ministres, l’Archevêque de Québec a décidé de maintenir les orientations de 2013 en apportant quelques précisions sur son application dans certaines situations particulières. Il est rappelé qu’avec l’augmentation de la fréquence des Célébrations dominicales de la Parole dans nos communautés confiées à un petit nombre de prêtres, nos actions liturgiques ne doivent pas nous amener à « confondre la Célébration dominicale de la Parole et la Célébration de l’Eucharistie (…) pour bien marquer que l’assemblée est en attente du Corps eucharistique ». Il est demandé à chaque prêtre qu’il « consacre le nombre d’hosties nécessaires pour la distribution de la communion à chaque célébration eucharistique (…) pour éviter de laisser entendre que la réserve eucharistique est disponible pour tous les besoins » et en tout temps. Une réserve de Pain eucharistique n’est maintenue que pour la communion aux personnes malades.

Enfin, il est souhaité que chaque communauté prenne les moyens pour préparer les fidèles à l’implantation des Célébrations dominicales de la Parole ou redonner cet enseignement aux fidèles qui y participent déjà. Bientôt, des ressources diocésaines seront offertes pour aider à préparer les personnes baptisées à cette nouvelle réalité, en particulier là où cela n’a pas encore été fait et là où s’est poursuivie la pratique de la communion eucharistique à l’intérieur des Célébrations de la Parole.

L’Archevêque et ses proches collaborateurs sont conscients que le maintien de cette orientation et son renforcement pourront être reçus avec déception par certains membres de la communauté diocésaine. Nous les invitons à chercher le mieux possible à s’enraciner dans la Parole de Dieu et « à vivre de manière signifiante nos rassemblements dominicaux dans nos communautés locales, même en l’absence d’un prêtre ».

L’institution, récente par le pape François, du Dimanche de la Parole de Dieu célébré lors du 3e Dimanche du Temps Ordinaire (cette année le 26 janvier 2020), nous invite à continuer de placer la Parole de Dieu au cœur de la vie de l’Église. Une façon d’approfondir son importance serait de lire le message pastoral de notre Archevêque et de partager son contenu avec d’autres dans nos groupes de fidèles et nos équipes de travail. Bonne lecture!