Lettre de Mgr Marc Pelchat pour les curés, administrateurs, modérateurs et membres d’équipes in solidum

Chers confrères curés, administrateurs, modérateurs et membres d’équipes in solidum,

Nous vivons une période exceptionnelle de notre histoire qui pourrait changer durablement nos façons de voir l’exercice de notre ministère, même après la fin de cette crise de santé publique.

Après deux semaines d’une situation sans précédent pour nos sociétés et notre Église, je tenais à vous adresser quelques mots d’encouragement, alors que nous partageons ensemble la charge pastorale de nos communautés chrétiennes. Je vous remercie de la confiance que vous nous faites, à moi-même ainsi qu’à l’équipe de direction qui anime la vie diocésaine en l’absence de notre archevêque. Pour ma part, je rends grâces à Dieu pour le cœur que vous mettez dans votre ministère en ce moment si particulier.

Notre Église vit actuellement un incroyable passage qui est à la fois une épreuve et un appel à la créativité pastorale avec des ressources amoindries. Depuis deux semaines, nous sommes placés devant la nécessité de passer à une Église missionnaire qui consacre ses énergies à rejoindre les gens, parce que personne ne peut venir jusqu’à nous en ce moment dans les lieux habituels. Sans l’avoir demandé, nous sommes présentement dégagés de cette pastorale dite de « conservation » ou d’« entretien », dont on se plaint souvent qu’elle nous empêche de consacrer nos énergies à faire les choses autrement, pour devenir des disciples missionnaires. Nous relevons présentement le défi de réaliser notre mission pastorale en dehors de nos bâtiments, privés de l’utilisation de nos églises.

Le défi qui se présente à nous est-il difficile ? Certainement, il l’est ! Les deux premières semaines de la crise nous ont enlevé nos moyens et nous avons cherché à trouver d’autres repères. Il ne faut jamais oublier que les débuts du christianisme ont ressemblé à notre situation actuelle. Avec de faibles moyens et quelques témoins dynamiques, la foi chrétienne a été proclamée de cercle en cercle, convertissant peu à peu des personnes individuelles et leurs familles, jusqu’à atteindre des peuples et des nations entières.

Que le Dieu de l’Espérance habite en vos cœurs et qu’Il repose sur vous en ce temps favorable à une conversion pastorale en profondeur. Bonne montée vers Pâques !

+ Marc Pelchat
Évêque titulaire de Lambesi
Auxiliaire à Québec