Les groupes religieux saluent les annonces du gouvernement et le dialogue ouvert

Beaucoup de mouvement cette semaine au sujet des lieux de culte! Vous avez sûrement entendu le premier ministre annoncer le lundi 28 septembre que dans les zones vertesjaunes et oranges, les lieux de cultes peuvent de nouveau accueillir 250 personnes. Pour la région de Québec et de Chaudière-Appalaches qui sont en zone rouge, évidemment ce n’est pas possible (25 personnes maximum). Espérons que nos efforts des prochaines semaines nous permettront de pouvoir nous rassembler bientôt. 

Merci pour l’appui que vous manifestez depuis plusieurs mois à nos évêques et à nos pasteurs dans leurs démarches auprès des autorités publiques. Elles portent fruit! Mardi dernier, le 29 septembre 2020, une rencontre a eu lieu entre des représentants de la Table interreligieuse de concertation et le Dr Horacio Arruda, directeur national de la santé publique. Mgr Christian Rodembourg, président de l’AECQ, a émis un communiqué au nom de la Table interreligieuse où il se réjouissait du dialogue “franc et ouvert, bénéfique pour toutes les parties”, et des suites envisagées qui “seront mises en place très rapidement”. 

Par ailleurs, la manifestation devant l’Assemblée Nationale que les équipes pastorales des paroisses avaienorganisée pour le 30 septembre a été annulée, mais vous avez rédigé plus de 7000 lettres à vos députés. C’est vraiment toute une mobilisation: quel soutien! 

 

Communiqué de la Table interreligieuse du 29 septembre 2020

Les leaders religieux prennent acte de l’annonce faite hier par le premier ministre qui rétablit la limite de 250 personnes admises dans les lieux de culte pour les régions qui ne sont pas en zone rouge.

Ils saluent également le fait que dans les zones rouges, il sera possible de continuer d’accueillir 25 personnes à la fois pour leur offrir ainsi le soutien spirituel dont elles ont besoin.

Dans toutes les régions du Québec, les responsables de lieux de culte continueront à appliquer le protocole sanitaire de façon rigoureuse.

Ce matin, une rencontre a eu lieu entre des représentants de la Table interreligieuse et le Dr Horacio Arruda, directeur national de la santé publique. Le dialogue a été franc et ouvert, bénéfique pour toutes les parties. Des suites ont d’ailleurs déjà été envisagées et seront mises en place très rapidement.

Les leaders religieux réitèrent leur engagement à collaborer avec les autorités pour contribuer aux efforts collectifs de santé et de sécurité, tout en apportant un soutien spirituel essentiel aux personnes qui en ont besoin, particulièrement à celles qui vivent un deuil.

Ils assurent toutes les personnes en position de responsabilité du soutien de leur prière.

Au nom des membres de la Table interreligieuse[1],

+ Christian Rodembourg
Évêque de Saint-Hyacinthe
Président de l’Assemblée des évêques catholiques du Québec


[1] La Table interreligieuse de concertation regroupe des représentants de l’Église catholique, de l’Église anglicane, des Églises évangéliques, de différentes traditions juives, de différentes mosquées, et du Centre canadien d’œcuménisme qui œuvre dans le dialogue entre les Églises et dans le dialogue interreligieux.