L'engagement social et l'Église : pour que les bottines suivent les babines!

Dans mon dernier billet, je sondais vos ambitions pour un engagement communautaire à l’automne 2011.

Eh bien, j’ai trouvé le mien! Je participerai en janvier prochain à une expédition d’alpinisme humanitaire au profit d’un centre communautaire jeunesse implanté à Huatusco au Mexique :

http://www.centreagape.org/index.php?option=com_content&view=article&id=59:nouvelles-expeditions-au-mexique-orizaba-ou-ixta&catid=19:categorieprojetvoyageur

Sous le slogan « Gravir le toit du Mexique pour donner un toit aux jeunes », notre groupe s’engage à amasser des fonds pour financer une partie des réparations du centre. Quand vient le temps de s’impliquer socialement, il y a des causes pour tous les goûts!

Ceci dit, je crois que l’implication citoyenne devrait concerner chaque personne, particulièrement ceux qui ont la foi ou qui disent appartenir à l’Église.

Tout récemment, la Conférence des évêques catholiques du Canada (CECC) rappelait justement l’importance pour les jeunes adultes de travailler à une plus grande justice sociale dans un message d’espoir et d’encouragement :

http://www.cccb.ca/site/frc/salle-de-presse/3159-message-aux-jeunes-catholiques-sur-la-justice-sociale

L’engagement social a longtemps été le moteur de l’Église, notamment par des implications majeures en éducation et en santé. Certes, dans l’environnement laïc d’aujourd’hui, l’engagement chrétien en société doit prendre d’autres formes. La CECC propose d’ailleurs des alternatives comme Développement et Paix, qui s’inscrit d’ailleurs parfaitement dans le contexte de mondialisation que nous connaissons.

L’engagement social des chrétiens, voilà certainement une piste de nouvelle évangélisation prioritaire. La foi peut donner tout naturellement du sens à une contribution citoyenne pour un monde meilleur, et vice-versa.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here