Le sport extrême … l’amour

De nos jours, les sports extrêmes sont à la mode, ils fascinent la jeunesse, provoquent l’engouement. Ceux à qui le succès sourit deviennent des héros que les jeunes tentent d’imiter. Le ski acrobatique, les sauts en hauteur, le deltaplane, la moto-marine, la plongée sous-marine, etc. ont beaucoup d’adeptes : les jeunes veulent se dépasser, aspirent à plus. Notre culture est intéressée par les extrêmes.Pretrise_sport_extreme

Cependant, celui qui, depuis deux mille ans, a pratiqué le premier sport extrême, c’est bien notre beau et grand Dieu. Il nous a tellement aimés qu’il nous a donné son Fils unique, Jésus. À son tour, celui-ci, nous dit saint Jean 13, 1, «ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, les aima jusqu’à la fin.» Il a donné sa vie pour nous sauver, il a pratiqué le sport extrême de l’amour : jusqu’à la folie de la croix.

Pour les jeunes, qui aiment tant relever des défis, le sport extrême à réaliser ne serait-ce pas de rechercher, avec l’aide de l’Esprit saint, ce que Dieu attend de chacun et de répondre à cet appel intérieur qui leur est adressé ? Toutes les vocations sont belles et supposent des renoncements. Il s’agit de trouver la sienne. Surtout ne pas avoir peur de l’engagement si le Seigneur appelle à la prêtrise ou à la vie religieuse : Il est toujours là avec sa grâce pour nous secourir. L’amour extrême de Dieu pour chacun de nous ne nous invite-t-il pas à répondre à l’amour par l’amour ?

Le 21 avril, l’Église nous invite à prier pour les vocations en réfléchissant sur le thème «les vocations, signe de l’espérance fondée sur la foi ». L’Association des responsables Diocésains de la Pastorale des vocations propose une très belle prière pour ce 4e dimanche de Pâques : la voici.priere-vocations

Trois Paroles bibliques différentes coiffent cette prière : « Je suis le pain de vie, celui qui me mange n’aura plus jamais faim…», «L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu.», « Ma nourriture est de faire la volonté de mon Père.»

En cette année de la foi, prions le Maître de la moisson pour les jeunes qui ont à choisir leur vocation afin qu’ils soient à l’écoute de ce que le Seigneur attend d’eux.

Le pape François aime beaucoup les jeunes, il s’est adressé spécialement à eux le dimanche des rameaux et leur a tracé tout un programme : « Chers jeunes, je vous ai vus dans la procession, quand vous entriez ; je vous imagine à faire la fête autour de Jésus, agitant les rameaux d’olivier ; je vous imagine alors que vous criez son nom et exprimez votre joie d’être avec lui ! Vous avez une part importante dans la fête de la foi ! Vous nous portez la joie de la foi et vous nous dites que nous devons vivre la foi avec un cœur jeune (…) Pourtant nous le savons tous et vous le savez bien que le Roi que nous suivons et qui nous accompagne est très spécial : c’est un Roi qui aime jusqu’à la croix et qui nous enseigne à servir, à aimer. Et vous n’avez pas honte de sa Croix ! Au contraire, vous l’embrassez, parce que vous avez compris que c’est dans le don de soi, dans le fait de sortir de soi-même, que se trouve la véritable joie et que par l’amour de Dieu, le Christ, Lui a vaincu le mal ! (…) Les jeunes doivent dire au monde : il est bon de suivre Jésus ; il est bon d’aller avec Jésus ; le message de Jésus est bon ; il est bon de sortir de soi-même, vers les périphéries du monde et de l’existence pour apporter Jésus.

Puissent tous les jeunes du monde suivre ce beau programme que leur propose notre bon pape François !

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here