La fondatrice des Sœurs du Bon-Pasteur de Québec reconnue pour ses vertus héroïques

 

Nous partageons cette bonne nouvelle avec toutes les Sœurs du Bon-Pasteur de Québec!

Communiqué de la Conférence des évêques catholiques du Canada:

Marie-Josephte Fitzbach (1806 – 1885), veuve canadienne et fondatrice des Servantes du Cœur Immaculé de Marie, mieux connues au Québec sous le nom des Sœurs du Bon-Pasteur, vient d’être reconnue par l’Église pour ses vertus héroïques. Le décret a été récemment autorisé par le Saint-Père, au cours d’une audience privée avec le Cardinal Angelo Amato, S.D.B., préfet de la Congrégation pour les causes des saints. Sa cause de béatification est étudiée par le Saint-Siège depuis 1997.

Marie-Josephte Fitzbach est née le 16 octobre 1806 à St-Vallier de Bellechasse, au Québec. À 13 ans, la précarité financière du foyer familial obligeant Marie à se trouver un emploi en ville, elle devient servante à Québec. Elle épouse François-Xavier Roy, le 17 avril 1828, à Cap-Santé et trois filles naîtront de leur union. Elle devient veuve en 1833, à l’âge de 26 ans. Le 31 décembre 1849, elle fonde un refuge pour les femmes qui sortent de prison et forme alors un groupe pour aider à ce projet.

Le 2 février 1856, ce groupe, connu sous le nom du Bon-Pasteur de Québec, fut érigé en communauté religieuse pour femmes, et Marie-Josephte Fitzbach prit le nom de Mère Marie-du-Sacré-Cœur. Elle devient la première supérieure de l’Institut. Elle meurt le 1er septembre 1885.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here