J'ai serré la main d'un saint

Et oui ! J’ai eu la grande joie de visiter Rome, la ville éternelle, à quelques reprises et même d’assister à la messe privée de notre futur bienheureux Jean-Paul II. Que faut-il faire pour avoir ce privilège, me direz-vous ? Accompagner un groupe de jeunes et faire la demande en insistant beaucoup sur les motivations. Plusieurs fois, j’ai dû revenir à la charge avant d’avoir une réponse positive. Mais ce que femme veut, Dieu le veut… En 1989, je n’ai eu droit qu’à une audience générale avec le saint Père.Cependant en1991, avec un groupe de 21 jeunes filles du Couvent Notre-Dame-de-Toutes-Grâces de Lévis, j’ai assisté à

la messe privée du pape Jean-Paul II et nous avons eu la joie de nous entretenir chacune avec lui. De nouveau en 1997, encore avec un groupe de jeunes, j’ai pu avoir une audience, grâce à la petite sainte de Lisieux à qui nous avions confié notre grand rêve de voir de près Jean-Paul II.

Quel bonheur fut le mien et celui des jeunes en ces rencontres ! Je bénis le ciel pour toutes ces grâces qui ont découlées de ces visites.

Le 1er mai, en cette fête de la divine Miséricorde, instituée par Jean-Paul II, Benoît XVI béatifiera son prédécesseur sur le trône de Pierre. Déjà, des milliers de pèlerins, venant du monde entier, affluent à Rome pour assister à la béatification de ce grand Pape qui a marqué profondément le XXe siècle.

 

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here