Formulation révisée du Notre Père, au plus tôt à l’Avent 2018 au Canada

Les catholiques du Canada français ne diront éventuellement plus « Ne nous soumets pas à la tentation », mais « Ne nous laisse pas entrer en tentation ». La formulation actuelle, qui remonte à 1966, n’est pas fautive. Elle peut cependant être facilement mal comprise et laisser supposer une certaine responsabilité de Dieu dans la tentation qui peut mener au péché, comme s’il pouvait être l’auteur du mal. La formulation a donc été rectifiée lors de la rédaction de la nouvelle traduction intégrale en français de la Bible liturgique en 2013.

Au Canada, le Notre Père révisé sera utilisé lorsque paraîtra le nouvel Missel Romain, prévu pour l’Avent 2018. Certains pays comme le Bénin et la Belgique utilisent déjà la nouvelle formulation et elle entrera en vigueur en France le 3 décembre 2017.

Pour plus d’information sur le sujet :

Explication de la Conférence des évêques catholiques du Canada sur la nouvelle formulation du Notre Père
http://onl.cecc.ca/index.php/la-foire-aux-questions/214-la-nouvelle-formulation-du-notre-pere

Article de Radio Vatican sur la nouvelle version du Notre Père en France
http://fr.radiovaticana.va/news/2017/11/16/france__une_nouvelle_version_du_notre_p%C3%A8re_%C3%A0_partir_du_3_d%C3%A9cembre/1349405