Fête interculturelle de l'Épiphanie

Quelle magnifique fête familiale et interculturelle nous avons eue, dimanche 8 janvier, à l’église Saint-Ignace de Loyola ! L’église, qui contient plus de 1 000 places, était remplie à craquer. Dès 13 h, les gens arrivent pour une cérémonie qui ne commence qu’à 14 h. c’est dire l’intérêt marqué des Québécois, Québécoises pour ces rencontres. Une douzaine d’ethnies sont représentées. À cette occasion, les deux nouveaux évêques auxiliaires, Mgr Gaétan Proulx, Mgr Denis Grondin et un nombre imposant de prêtres, dont plusieurs d’anciens missionnaires, concélèbrent une eucharistie solennelle présidée par Mgr Gérald C. Lacroix, notre archevêque.

Dès le début de la cérémonie, le ton est donné : Mgr encense la crèche, sise à droite de l’autel, rappelle que l’encens représente l’adoration, la prière, l’offrande et le thème de cette journée, « Des Quatre Coins de l’Univers, nous sommes venus pour l’adorer ». Puis M. l’abbé Grenier, curé de la paroisse, remercie Mgr l’archevêque de sa présence et souhaite la bienvenue.

Quelques personnes des nationalités présentes assurent, dans leur langue respective, les différentes lectures et le chant, tandis que ceux-ci, sur un écran géant, apparaissent en français.

Dans son homélie, où il commente la Parole de Dieu, partie en français, partie en anglais et en espagnol, Mgr Lacroix rappelle que l’Épiphanie est une fête de la lumière et que c’est Jésus qui est la vraie lumière. Il cite un passage de Benoît XVI : « Les Mages ont suivi l’étoile. À travers le langage de la création, ils ont trouvé le Dieu de l’histoire. Certes, le langage de la création à lui seul ne suffit pas. Seule la Parole de Dieu, que nous rencontrons dans la Sainte Écriture, pouvait leur indiquer de façon définitive la route. Création et Écriture, raison et foi doivent coexister pour nous conduire au Dieu vivant. On a beaucoup discuté sur le genre d’étoile qu’était celle qui avait guidé les Mages. On pense à une conjonction de planètes, à une Super nova, c’est-à-dire à une de ces étoiles au départ très faible en qui une explosion interne libère pendant un certain temps une immense splendeur, à une comète, etc. Que les savants continuent de discuter !

La grande étoile, la véritable Super nova qui nous guide, c’est le Christ lui-même. Il est, pour ainsi dire, l’explosion de l’amour de Dieu, qui fait resplendir sur le monde le grand éclat de son cœur.»

Puis, après avoir mentionné le pèlerinage entrepris par les Mages, il ajoute : « Qui que vous soyez, d’où que vous veniez, la bonne nouvelle, c’est que si vous arrivez à Jésus, si vous accueillez sa lumière, sa présence dans votre cœur et votre vie, vous êtes rendus. C’est facile, le pèlerinage de votre vie prendra une tout autre allure, car avec Jésus, on ne marche pas dans la noirceur mais dans la lumière et l’espérance. »

Puis, Mgr souligne la richesse de l’apport des communautés culturelles dans le diocèse. Il finit en nous invitant à poursuivre la route ensemble : « Aidons-nous les uns les autres, nous avons besoin les uns des autres. Portons la lumière, celles que nous recevons de Jésus, et la vie jaillira.»

La fête se poursuit par le partage d’un immense gâteau, accompagné de fruits, de jus, de café.

Merci et sincères félicitations à tous les organisateurs de cette très belle fête qui nous permet de créer des liens d’amitié entre allophones et francophones. !

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here