Et puis, cette Montée Jeunesse?

logo-mj2014

Le 19 mai 2014, se concluait la Montée Jeunesse de Québec sous le thème «Effata, ouvre-toi!» (Cliquer ici pour voir la couverture médiatique.) Depuis, sur les réseaux sociaux, je lis des «Ça a été une fin de semaine géniale!» et des «Wow! Événement incroyable! Quelle belle Montée Jeunesse!» parfois accompagnés de magnifiques photos. D’accord, c’est un bon début… Mais quoi encore?

 

Partager ce qu’on a vécu, c’est aider à l’enraciner en nous pour que ça puisse éventuellement porter du fruit, et c’est en même temps semer dans le coeur des autres! Donc… que des avantages! C’est pourquoi je vous propose une question, afin d’entretenir la discussion sur nos témoignages: “Quel moment de la Montée Jeunesse a été votre préféré, et qu’est-ce qui fait que vous l’avez particulièrement apprécié?” Je vous encourage à écrire ce témoignage en commentaire à cet article de blogue et à partager ledit article sur les réseaux sociaux!

 

Effata

Ok, je commence: Ce n’est pas facile de ne choisir qu’un moment préféré… mais personnellement, j’ai vraiment vécu quelque chose de fort le vendredi soir. Étant fortement impliquée dans l’animation de l’événement, j’avais travaillé fort pour la présentation de cette soirée et j’avais beaucoup d’espérances et d’appréhensions à la fois. Humainement, je dois dire que tout n’a pas été comme je le voulais… Mais je m’efforçais de me détacher du résultat et de laisser à Dieu le soin de passer à travers nous de la façon qu’Il le voulait. Je savais que cet événement devait être celui du Seigneur et non le mien, ni même le nôtre… Je le savais, mais j’en ai fait l’expérience! Lorsqu’a eu lieu le moment d’adoration eucharistique pour conclure la soirée, j’étais dans la procession pour escorter le Saint-Sacrement jusque sur la scène et malheureusement (ou heureusement vu la réflexion que ça a engendré), le cierge que j’avais dans les mains s’était éteint. Toutefois, une fois sur scène, avec les lumières venant du plafond, ce cierge semblait tout aussi lumineux que les autres! Et ça m’a rappelé comment même dans les situations où j’ai l’impression que je dois avoir un peu honte d’une flamme éteinte, je peux avoir confiance que le tout est éclairé de la Lumière qui vient d’en haut! D’ailleurs, les nombreux commentaires positifs reçus par la suite sur ce qui me semblait plein de défauts m’ont bien prouver cela. L’important était ce qui se passait dans les coeurs! Et pendant ce moment d’adoration, j’ai été bien émue, le coeur débordant de joie de la si belle communion de prière qui remplissait la salle, enchantée par la musique intériorisante du groupe de Joseph Zambon… Et comme mon coeur exprime tout par les larmes, j’ai été bien embêtée d’être maquillée! Mais comme c’était beau…

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here