Église Saint-Jean-Baptiste: une fermeture tournée vers l’espérance AJOUT – revue de presse

AJOUT Revue de presse:

Le Devoir (à la une)
Le Soleil
Le Journal de Québec
TVA
ICI Radio-Canada Première Heure
Québec Express

+++

Voici ci-bas le communiqué partagé ce mardi 5 mai par la paroisse Saint-Jean-Baptiste.

Vidéo du point de presse disponible sur notre webtélé ECDQ.tv (version intégrale de 25 min.)

Une fermeture tournée vers l’espérance

En attente de sa vocation future, l’église Saint-Jean-Baptiste sera fermée à tout usage public après une vigile et une messe de Pentecôte les 23 et 24 mai prochain

Press conf 5 mai

Québec, le 5 mai 2015 – En attente de sa vocation future, l’église Saint-Jean-Baptiste sera fermée au culte et à tout usage public lors de la fin de semaine de la Pentecôte 2015. Une fermeture que l’équipe pastorale et les membres de la fabrique de la paroisse Saint-Jean-Baptiste désirent résolument empreinte d’espérance alors qu’une vigile et messe de Pentecôte auront lieu le 23 et 24 mai pour souligner ce passage important dans la vie de la communauté chrétienne.

Dans un point de presse organisé ce midi à l’église Saint-Jean-Baptiste, plusieurs membres de l’équipe pastorale et de la fabrique étaient présents, dont l’abbé Pierre Gingras, curé de la paroisse Saint-Jean-Baptiste, Monsieur John Zee, président de l’Assemblée de fabrique ainsi que messieurs Jean Bilodeau, Maurice Cormier et Luc Germain, marguilliers. Ils ont rappelé leur solidarité envers le choix inévitable de la fermeture et leur désir de faire des événements des 23 et 24 mai un témoignage de foi, de solid

arité dans l’épreuve et d’espérance dans le Christ pour tous ceux et celles interpellés par ce geste de la paroisse.

Pour le curé Pierre Gingras « si l’église pouvait parler, je suis certain qu’elle nous dirait à peu près ceci : « Je suis en paix. Ma mission au milieu de vous est accomplie, mais sachez que la vôtre continue ».

Le 23 mai à 19 h, les premières Vêpres de la Pentecôte seront célébré à l’église Saint-Jean-Baptiste. Cette liturgie solennelle permettra d’entrer dans cette nouvelle étape de vie chrétienne dans la communauté. Le dimanche 24 mai à 10 h 30, ce sera la dernière célébration eucharistique à l’église Saint-Jean-Baptiste, plusieurs gestes symboliques marqueront la cérémonie, le transfert de la Réserve eucharistique ; le retrait de la pierre d’autel et des reliques ; le retrait du mémorial de la tragédie du Mont Obiou ; le retrait de l’icône de Saint-Jean-Baptiste. Après la remise d’un souvenir, l’assemblée sera invitée à sortir sur le parvis de l’église pour entendre les cloches, recevoir la bénédiction et s’entendre fixer le prochain rendez-vous dominical à l’église Saints-Martyrs-Canadiens le dimanche suivant à 10h00.

Afin de vivre en communauté ce moment, il n’y aura pas de messes à l’autre église de la paroisse (Saints-Martyrs-Canadiens), ni le 23 mai à 16 h, ni le 24 mai à 9 h. Tous et toutes seront appelés à se rassembler à l’église Saint-Jean-Baptiste. Deux temps de partage ont eu lieu la semaine dernière pour permettre aux paroissiens d’exprimer leurs souvenirs vécus dans cette église, leur peine devant sa fermeture et leur espérance après le 24 mai. Ces rencontres ont été des lieux pour s’exprimer et traduire toute la peine ressentie, mais aussi l’action de grâce pour tout ce qui s’est vécu de beau et de grand dans cette église tout en trouvant ensemble la force pour avancer dans la foi.

L’Archidiocèse de Québec a autorisé la fermeture au culte et à tout usage public de l’église, mais elle ne sera pas réduite à l’état profane (désacralisée), afin de permettre à des intérêts extérieurs de se manifester et de proposer des pistes de solution pour une prise en charge éventuelle.

Nouvel horaire des célébrations à l’église Saints-Martyrs-Canadiens

À partir du lundi 25 mai, la messe quotidienne à Saints-Martyrs-Canadiens sera célébrée à 16 h du lundi au vendredi. Le samedi la messe dominicale sera célébrée à 16 h et le dimanche la messe sera célébrée à 10 h. Pour faciliter la mémoire : du lundi au samedi 16h00 et le dimanche 10 h, ce qui nous permettra le dimanche matin une célébration qui prend le temps et l’après-messe qui favorisera le partage avant le dîner.

 

 

 

 

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here