Des jeunes «engagés»

Dimanche 16 octobre, fête de sainte Marguerite d’Youville, en ce jour, deux activités caritatives sollicitent le bénévolat des jeunes de l’École Marcelle-Mallet. À l’instigation de sœur Pierrette Demers, s.c.q. enseignante à cette école, quarante-cinq jeunes de la 1re à 5e secondaire répondent à l’appel.

Première activité : le dîner-kermesse du Secours Tiers-Monde qui fête cette année ses 25 ans d’existence. En effet, cet organisme a été fondé à Lévis, en avril 1986, par M. l’abbé Denis Cadrin, appuyé par la coordinatrice de l’œuvre, Mme Marcelle Audet. Le but de ce dîner-kermesse, qui a lieu tous les ans, auquel j’ai souvent participé, est de recueillir des fonds pour subvenir aux besoins des plus démunis dans plus d’une vingtaine de pays. Pour préparer cette activité, de nombreux bénévoles ont travaillé toute l’année : certains ont fait des tricots, d’autres ont recueilli des objets à vendre. Cette année, le projet du Père Gustave Lamontagne, S.M., Prêt-Dignité à des étudiants d’Haïti, bénéficiera des profits réalisés. Mgr Paul Lortie, invité d’honneur, est présent à ce dîner tandis que M. Jean-Noël Tremblay en est le président d’honneur. Vingt-cinq élèves de l’École Marcelle-Mallet, en ce beau dimanche, ont prêté leur concours pour servir le repas.

Deuxième activité : au Patro de Lévi. Celui-ci a été fondé le 13 janvier 1907 par les Pères de Saint-Vincent-de Paul. Aujourd’hui, c’est la rencontre fraternelle. Depuis plusieurs années déjà (j’ai assisté au 1er souper fraternel), chaque 3e dimanche, on y offre des soupers gratuits pour les personnes seules ou démunies ; soupers préparés par des bénévoles et servis par une vingtaine de jeunes dirigés par Sr Pierrette Demers, bénévole elle aussi, à ce repas. Après le souper, une animation très bien orchestrée réjouit le cœur de ces gens, réunis de mois en mois, et qui ont créé des liens entre eux. La soirée se termine par une eucharistie célébrée par le Père Laurent Labbé, r.s.v.

Comme ils sont beaux ces jeunes qui se dévouent ainsi un beau dimanche après-midi et en soirée ! Sainte Mère d’Youville, fondatrice des Sœurs de la Charité de Montréal, doit être fière de l’implication et de la compassion de ces jeunes envers les démunis.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here