Des experts en humanité nous parlent!

Aujourd’hui le 11 février, c’est la Journée mondiale de prière et de solidarité pour les malades. Cela nous rappelle l’importance de prendre soin de nos liens avec les personnes plus fragiles ou affectées par la maladie. Un mot, une tendresse, une écoute, un regard à une personne malade donnent du goût à la vie: la sienne et la nôtre!

Paradoxalement, j’ai reçu, cette fin de semaine, un courriel attirant mon attention sur un nouveau vidéo du collectif Vivre dans la dignité. Nous le savons, les députés québécois s’apprêtent à voter d’ici quelques jours sur le Projet de loi 52, qui vise à légaliser l’euthanasie (en l’appelant « aide médicale à mourir »). Le vidéo qui suit présente des “experts en humanité” qui nous lancent une mise en garde : donner la mort intentionnellement à une personne (en lui injectant un poison) ne sera jamais un soin médical. C’est plutôt une trahison très grave que notre société s’apprête à faire auprès de nos malades et des personnes en fin de vie.

Dans cette vidéo pertinente, lancée jeudi dernier, “deux géants de l’accompagnement des personnes vulnérables lancent un appel à la conscience des députés.

[embedplusvideo height=”500″ width=”750″ editlink=”http://bit.ly/1iFNzCg” standard=”http://www.youtube.com/v/HcVBAXH-qo8?fs=1″ vars=”ytid=HcVBAXH-qo8&width=750&height=500&start=&stop=&aamp;rs=w&hd=0&autoplay=0&react=1&chapters=&notes=” id=”ep3736″ /]

Jean Vanier, fondateur de l’Arche – avec ses 150 communautés qui, dans 40 pays, accueillent les personnes vivant avec un handicap – dénonce clairement l’euthanasie comme un crime. Il fait appel à notre humanité pour refuser toute légalisation de l’euthanasie; il faut, soutient-il, réapprendre à accompagner les personnes vulnérables pour que notre société soit vraiment humaine.

Le docteur Balfour Mount, fondateur des soins palliatifs en Amérique du Nord et expert mondial dans l’accompagnement des personnes mourantes, qualifie de grave erreur une éventuelle légalisation de l’euthanasie. Il insiste : les soins palliatifs peuvent prendre en charge toutes les douleurs et souffrances du patient, tandis que la légalisation de l’euthanasie mettrait réellement en danger toutes les personnes affaiblies et vulnérables. La sécurité et la protection de tous les citoyens est primordiale, elle a toujours eu préséance sur le droit individuel en santé publique.”

L’euthanasie est à notre seuil, mais nous devons – par souci d’humanité – lui interdire de faire son entrée dans notre société. Devenons des experts en humanité nous aussi, participons au débat, faisons valoir notre opinion et n’hésitons pas à faire circuler cette vidéo dans nos réseaux afin que jamais des personnes malades ne puissent sentir la pression de l’euthanasie peser sur elles.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here