Les premières idées pour une action pastorale qui s’ajuste !

Penser mission
Dans la situation actuelle, il importe de déployer toute notre créativité pour assurer autrement l’action pastorale afin de continuer à être une Église qui fait signe, à assurer la mission qui consiste à apporter soutien et réconfort spirituel et matériel à toutes les personnes et particulièrement aux petits et aux pauvres. La situation actuelle nous invite, comme le mentionne le Pape François dans La Joie de l’Évangile au no 15 : à « passer d’une pastorale de simple conservation à une pastorale missionnaire »!

« Faire équipe » autrement
Plusieurs membres d’équipes pastorales voient leurs actions et activités habituelles interrompues. Malgré les contraintes actuelles, il existe des moyens alternatifs pour continuer à faire équipe. Plusieurs plateformes gratuites sur Internet sont disponibles pour permettre de nous réunir. Si ces moyens ne vous sont pas familiers, consultez l’offre ci-jointe pour un Webinaire qui vous permettrait de découvrir “Comment tenir une réunir d’équipe pastorale à distance par vidéoconférence?”.

Continuer à développer la coresponsabilité
L’action de l’Église repose sur toutes les personnes baptisées et non
seulement sur les membres des équipes pastorales. N’hésitez pas à interpeller vos personnes habituellement impliquées dans la communauté et les fidèles que vous pouvez rejoindre. Plusieurs personnes sont actuellement en situation de disponibilité. Elles ont des compétences et des talents qui pourraient nous aider dans le développement de nouvelles manière de faire et elles pourraient contribuer aux initiatives mises en place tout en respectant les règles et recommandations édictées par la Direction de la Santé publique.

Innover… c’est à notre portée
Félicitations pour les belles initiatives venant de différentes équipes pastorales qui se sont mises en « mode créatif. » Bravo à toutes celles qui, après le premier choc passé, voient qu’il y a place à inventer et initier des manières autres de soutenir et se « faire présents ». Rappelons-nous que nos lieux de cultes ne sont plus nécessairement ouverts mais qu’aucune paroisse n’est fermée. Elles sont, plus que jamais, invitées à témoigner autrement du Christ!

Voici quelques suggestions « en vrac » qui pourraient être réalisées rapidement :

 Mettre en place un réseau de distribution de messages par courriel à partir des carnets
d’adresse de chacun et chacune. Garder contact et alimenter fréquemment les personnes de ce réseau.

 Si cela n’existe pas encore dans votre paroisse ou unité pastorale, monter un site Internet, un réseau Facebook, etc. (Certains paroissiens et paroissiennes ont des compétences pour nous aider en ce domaine!)

 Organiser une chaîne téléphonique par laquelle les membres des équipes pastorales gardent le contact avec les personnes de la paroisse, surtout les personnes seules, isolées, etc. Cette chaîne pourrait même se déployer plus largement en mettant à contribution vos personnes habituellement impliquées.

 Distribuer aux maisons le Feuillet paroissial et Les Prions en Église déjà achetés pour assurer la communication et la prière. On pourrait également mettre en place une « Escouade de la Semaine Sainte », une équipe de personne qui distribue le Prions en Église du Triduum Pascal aux fidèles dans vos communautés qui ne sont pas familières avec l’informatique et qui ne pourront pas suivre les Offices des Jours Saints qui seront diffusés par Internet.

 Préparer et distribuer aux portes sur une base régulière une « feuille de chou paroissiale»

 Offrir des rencontre(s) quotidienne(s) sur le Web offrant des activités comme des partages de la Parole, des temps de prière, un bulletin « d’infos de l’équipe pastorale », etc. Cela pourrait même permettre d’offrir une continuité aux familles pour qui la catéchèse a été interrompue. (Plusieurs plateformes gratuites existent comme Skype, Facetime, Zoom pour n’en nommer que quelques-unes…)

 Soutenir les organismes communautaires existant qui manquent actuellement de bénévoles pour la livraison d’épicerie et de produits de pharmacie ou, dans l’éventualité où ce type de service n’est pas présent dans votre milieu, organiser une équipe qui aiderait les personnes confinées à leur domicile.

Voilà donc une première série d’idées auxquelles nous avons pensé. Peut-être rejoignent-t-elles certaines de celles que vous avez déjà imaginées ou mises en place. N’hésitez pas à partager toutes celles qui vous viennent encore en tête. Faites-nous les connaître par courriel à communications@ecdq.org.

L’équipe du Service de la pastorale