Chronique d’un religieux : Les psaumes

Bréviaire

« Joie pour les cœurs qui cherchent Dieu! » (Ps 104, 3)

J’ai un ami qui est originaire du Liban et dont les parents sont originaires de Galilée. Il est de race juive et ses parents sont, pour la moitié de la famille, chrétiens Orthodoxes et pour l’autre moitié, chrétiens Catholiques. J’ai parlé souvent avec lui de la foi.

Il me partageait des choses sur son héritage Orthodoxe. Il m’a parlé un jour des psaumes. Il m’a dit que pour les Orthodoxes, les psaumes sont comme un résumé ou un condensé de toute la Bible. On y trouve en effet des extraits de toutes les parties de la Bible, du moins de l’Ancien Testament, car les psaumes sont antérieurs au Nouveau Testament.

Ce qu’il m’a expliqué, et que j’ai trouvé vraiment fascinant, c’est que, dans la Bible, Dieu parle à l’homme. Dans l’Ancien Testament, sa Parole nous parvient par les prophètes. Dans le Nouveau Testament, c’est Dieu lui-même, en son Fils, le Verbe fait chair, qui nous parle directement. La particularité du livre des psaumes, c’est que, au lieu que ce soit Dieu qui nous parle, c’est nous-mêmes qui parlons à Dieu avec ses propres mots à lui. Ainsi, les psaumes sont une prière, toute pétrie d’une longue méditation de la Parole de Dieu, qui ramasse tout ce que Dieu nous a dit, et qui le lui retourne dans une belle prière. Les psaumes contiennent aussi ce qui a le plus beau et de plus laid dans l’être humain, on y voit toute la gamme des émotions et des sentiments que l’on peut vivre. Ainsi, c’est à la fois très humain, et à la fois divin. Car bien que ce soit des hommes et des femmes qui chantent les psaumes à Dieu, c’est encore Dieu qui en est l’auteur. Comme pour toute la Bible d’ailleurs. Ainsi, lorsque nous chantons les psaumes, c’est l’Esprit Saint qui chante en nos cœurs. Loué sois le Seigneur!

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here