En Bellechasse-Etchemins : Allez ! En avant la mission !

Vidéo du message pastoral:
www.ecdq.tv/en-bellechasse-etchemins-allez-en-avant-la-mission/

Document de présentation au format PDF

La paix soit avec vous !

Ce message pastoral s’adresse d’abord aux baptisés des trois paroisses du secteur de Bellechasse-Etchemins, qui comprend la paroisse Saint-Benoît-de-Bellechasse avec 10 communautés locales, la paroisse Sacré-Cœur-de-Jésus-en-Bellechasse avec 9 communautés locales et la paroisse Sainte-Kateri-Tekakwitha avec 10 communautés locales. Ce territoire s’étend du fleuve Saint-Laurent jusqu’à la frontière des États-Unis. Ce message pastoral est également partagé avec toutes les communautés du Diocèse de Québec.

Un changement d’époque

Ce n’est un secret pour personne : notre Église vit une grande transformation, non seulement une époque de changements, mais un changement d’époque. La manière de vivre en Église comme dans la société a beaucoup changé au cours des dernières décennies. Nous constatons une forte diminution du nombre de personnes qui participent à la vie de nos communautés paroissiales et des mouvements.

Les assemblées chrétiennes sont de plus en plus réduites et vieillissantes. Nous éprouvons aussi un grave problème de relève presbytérale et de renouvellement des personnes qui collaborent à la vie des communautés locales. La foi catholique n’est plus une référence pour plusieurs et est souvent considérée comme dépassée et sans intérêt pour les gens dans leur recherche de bonheur. La société québécoise dans son ensemble s’est globalement éloignée de ses références religieuses et certains milieux manifestent un rejet de la religion. Notre Église, au Québec et ailleurs dans le monde, vit des transformations accélérées.

Des orientations pour vivre notre mission d’évangélisation

Depuis le début des années 2000, les paroisses de notre Diocèse cherchent des moyens de renouveler leur vitalité. On constatait déjà qu’une transition était nécessaire. Trois grandes orientations ont été dégagées et celles-ci valent encore pour aujourd’hui :

  1. L’évangélisation doit être au cœur de toutes les décisions et de toutes les actions pastorales, administratives et organisationnelles de nos paroisses.
  2. L’évangélisation requiert une « culture des vocations » et doit compter sur la valorisation de la dignité des laïques et de leur rôle dans l’Église.
  3. L’évangélisation s’appuie de façon toute particulière sur des communautés chrétiennes locales renouvelées et réorganisées.

Notre Diocèse a mis en place un grand projet de réaménagements pastoraux débuté en septembre 2011, touchant les 200 communautés locales de notre famille diocésaine. Nous aurons bientôt complété ces regroupements de paroisses. Pour le secteur de Bellechasse-Etchemins, les 29 communautés locales ont été réunies par la création de trois nouvelles paroisses en janvier 2018.

Le grand défi de notre énoncé de vision diocésaine

Les réaménagements effectués jusqu’ici n’ont touché que les dimensions juridique et administrative. Nous devons maintenant concentrer nos efforts sur le cœur de la mission, soit l’évangélisation et la transmission de la foi, afin de proposer ou renouveler la rencontre personnelle et communautaire avec le Christ, pour former des communautés de disciples-missionnaires.

La nécessité d’une conversion missionnaire

Les défis actuels nous pressent de passer à l’action. Nous sommes débordés par des changements qui arrivent plus vite que prévu : moins de prêtres disponibles, vieillissement et diminution du nombre des participants à la vie des communautés locales. Il devient difficile de confier à un petit nombre de fidèles l’entretien de nos églises et autres bâtiments en même temps que les immenses besoins de la mission pastorale. La planification financière doit prioriser le soutien des activités pastorales en évangélisation et en formation à la vie chrétienne.

Actuellement, nous constatons que les membres de l’équipe pastorale consacrent la majeure partie de leur temps à prendre soin du « petit nombre ». Ils tentent d’offrir des services sur l’ensemble du territoire et disposent de peu de temps pour joindre les personnes éloignées des activités de la communauté. On observe une fatigue importante chez les membres des équipes pastorales, autant chez les prêtres et les diacres que chez des laïcs. Il est devenu nécessaire de nous organiser pour mieux accueillir et accompagner les fidèles dans leur recherche spirituelle et continuer à rassembler les croyants en associant d’autres personnes à l’animation de nos communautés. S’il est évidemment nécessaire de continuer à bien accompagner les baptisés, qui sont souvent les membres actifs de la communauté, nous devons aussi trouver les moyens de consacrer davantage de temps pour devenir, comme le pape François nous le demande, une « Église en sortie ». Nous devons passer d’une « pastorale de conservation » et d’entretien du « petit nombre qui reste » à une « pastorale missionnaire » pour joindre les personnes en marge de nos communautés.

Nous sommes invités à devenir à notre tour, en tant que communauté de croyants et de croyantes, des missionnaires qui vont à la rencontre de nos frères et sœurs. Cela exigera sans doute l’effort de prendre de nouveaux chemins d’évangélisation, de nous laisser guider par l’Esprit Saint afin de trouver l’audace et le courage de poursuivre la mission.

Nous envisageons de créer progressivement, dans tous les secteurs du Diocèse, des équipes missionnaires s’appuyant, dans chaque communauté locale, sur des personnes engagées et déléguées en tant que coresponsables de la vie de l’Église au plan local.

Une équipe missionnaire dans Bellechasse-Etchemins

Dans Bellechasse-Etchemins, avec le départ des trois curés au cours de l’été 2018, l’opportunité se présente d’établir une équipe missionnaire pour l’ensemble des trois paroisses. Après avoir échangé avec les membres des équipes pastorales, il a été décidé de passer à l’action et de constituer une équipe missionnaire unique dès la fin de l’été 2018. Les trois nouvelles paroisses conservent leur territoire, mais elles seront animées par une seule et même équipe pastorale et missionnaire.

Cette équipe missionnaire devra d’abord évaluer avec les personnes collaboratrices comment la vie chrétienne en Bellechasse-Etchemins devra se développer, comment l’Évangile pourra le mieux être annoncé aux personnes en recherche de sens à leur vie et les accompagner.

Je suis convaincu que la rencontre renouvelée avec Jésus Christ est le chemin le plus prometteur pour poursuivre la mission dans votre région. Dans les récits des Actes des Apôtres, nous découvrons combien fut important le témoignage de vie des premiers disciples. Leur rencontre personnelle et communautaire avec le Christ ressuscité a fait d’eux des témoins capables de partager leur foi avec les divers peuples qu’ils rencontraient. Voilà la mission qui nous attend aujourd’hui. Notre Église a grandement besoin de témoins, d’hommes et de femmes qui sont solidement enracinés dans le Christ et qui ont le souci de partager la Bonne Nouvelle autour d’eux.

Un projet exigeant mais enthousiasmant !

Ce qui est proposé à vos communautés de Bellechasse-Etchemins est un projet exigeant, mais enthousiasmant pour vous et pour toute notre Église de Québec. Ce n’est pas une « expérience pilote » que nous voulons « essayer » chez vous, mais un projet que nous avons ensemble décidé de réussir, pour la croissance de notre Église dans ces temps difficiles, avec l’aide de Dieu et de son Esprit Saint.

Il y aura certainement des deuils à vivre et des écueils à surmonter, mais la transformation missionnaire est nécessaire pour garantir l’avenir. L’Église de Québec, fondée par Saint François de Laval et tant d’autres missionnaires courageux et passionnés par l’évangélisation, a été et demeure une Église missionnaire. Le premier évêque de Québec faisait face à un vaste territoire et ne pouvait compter que sur peu de prêtres, mais il a été inventif en instituant des « missionnaires itinérants ».

Ce qui ne change jamais : notre mandat missionnaire

Bien des choses changent dans notre monde, mais le mandat missionnaire reçu du Christ demeure toujours vrai : « Allez ! De toutes les nations faites des disciples : baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit, apprenez-leur à observer tout ce que je vous ai commandé. Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde. »  (Mt 28, 19-20).

Concrètement pour vos trois paroisses…

Je vous présente donc ce qui sera mis en place dans les trois paroisses de Bellechasse-Etchemins dès la fin de l’été 2018 :

  1. Une grande équipe pastorale et missionnaire pour l’ensemble du secteur de Bellechasse-Etchemins.
  2. Cette équipe sera formée de deux prêtres à temps complet solidairement responsables de la charge pastorale (équipe in solidum). Le responsable de l’équipe sera l’abbé Thomas Malenfant, prêtre diocésain ordonné depuis trois ans et heureux de relever ce défi missionnaire dans votre région. Il sera secondé par l’abbé Aubin Somé, prêtre depuis 11 ans. Originaire du diocèse de Diébougou, au Burkina Faso en Afrique, il est venu se mettre au service de la mission chez-nous avec l’accord de son évêque.
  3. Ce noyau pastoral pourra compter sur l’appui de prêtres collaborateurs à temps partiel. Il partagera la charge pastorale avec un diacre permanent, des agents et agentes de pastorale et des intervenantes ou intervenants, tout en comptant sur les services d’un directeur administratif pour les aspects financiers et de gestion du personnel.
  4. Le support dans chaque communauté locale de personnes désignées comme déléguées à la responsabilité de la vie des communautés (équipes d’animation locale ou autres formules).
  5. Un accompagnement particulier assuré par l’équipe des évêques et des membres du personnel des Services diocésains pour soutenir cette équipe missionnaire et lui offrir les meilleures chances de réussir.

J’ai demandé à Mgr Louis Corriveau, évêque auxiliaire dans notre Diocèse de Québec, d’accompagner attentivement cette nouvelle équipe et de suivre de près le déroulement de cette nouvelle expérience. Il saura écouter, encourager et soutenir l’équipe pastorale et les principaux collaborateurs afin que les objectifs apostoliques de cette grande aventure se réalisent.

Le soutien de la prière

Je vous invite à prier pour que ce tournant missionnaire que nous prenons participe à la réalisation du projet de Dieu pour notre Église. Cette initiative missionnaire qui touche maintenant Bellechasse-Etchemins sera bientôt vécue dans d’autres régions de notre grand Diocèse. Nous ne pouvons pas envisager de tels réaménagements pastoraux et missionnaires sans compter sur la solidarité de tous dans l’action comme dans la prière. Invoquons saint François de Laval, notre évêque fondateur, grand apôtre missionnaire, et avançons dans la confiance.

Le Psaume 22 sera notre prière pour avancer ensemble dans la confiance :

Le Seigneur est mon berger :
je ne manque de rien.
Sur des prés d’herbe fraiche,
il me fait reposer.
Il me mène vers les eaux tranquilles
et me fait revivre ;
il me conduit par le juste chemin
pour l’honneur de son nom.

Si je traverse les ravins de la mort,
je ne crains aucun mal,
car tu es avec moi :
ton bâton me guide et me rassure.
Tu prépares la table pour moi
devant mes ennemis ;
tu répands le parfum sur ma tête,
ma coupe est débordante.
Grâce et bonheur m’accompagnent
tous les jours de ma vie ;
j’habiterai la maison du Seigneur
pour la durée de mes jours.

Frères et sœurs des paroisses de Saint-Benoît de Bellechasse, Sacré-Cœur-de-Jésus en Bellechasse et Sainte-Kateri-Tekakwitha, et chers diocésains : Allez! En avant la mission !

† Gérald C. Card. Lacroix
Archevêque de Québec

Québec, le 8 juin 2018
En la fête du Sacré-Cœur de Jésus