Paul Desaulniers, m.s.c.

0

Nom: Paul Desaulniers, m.s.c.
Statut: Père m.s.c.
Âge du décès: 80
Date du décès: 11/11/2020
Description:

Au CHSLD les Jardins du Haut St-Laurent, le 11 novembre 2020, à l’âge de 80 ans est décédé le Père Paul Desaulniers fils de feu Roméo Desaulniers et de feue Fernande Loranger.

Vendredi le 27 novembre, une liturgie de la Parole sera célébrée dans l’intimité suivi de l’inhumation au cimetière Notre-Dame-de-Belmont

Il laisse dans le deuil ses confrères de la communauté des Missionnaires du Sacré-Cœur (MSC), ses frères et sœurs : Pierre (feue Micheline Lamy), Suzanne, feue Jeannine, André (Claire Bélanger), Claire et Lise (Ronald Brook) ainsi que plusieurs neveux, nièces, cousins, cousines et ses nombreux ami(e)s.

Au terme de ses études classiques à l’École Apostolique de Beauport des Pères Missionnaires du Sacré-Cœur, il entre à leur Noviciat d’Athabaska où il fait profession religieuse le 8 septembre 1961. Il poursuit ses études en philosophie et en théologie à l’Université Laval de Québec. Il est ordonné prêtre le 31 décembre 1966 par Mgr Georges-Léon Pelletier à St-Philippe de Trois-Rivières.

Tout au long de sa vie, le Père Paul a été un novateur dont la pensée et l’action ont été influencées par les puissants courants rénovateurs des années 60 : les conciles du Pape Jean XXIII dans le domaine religieux et de la Révolution tranquille dans la société civile.

Son engagement missionnaire s’exerce principalement par la Revue RND qu’il transforme en revue socioreligieuse, n’écartant pas les problématiques les plus chaudes d’une société québécoise en pleine évolution, qu’il assaisonne des sages propos de son personnage du Vieux Médée. Il en fera un très grand succès de diffusion grâce un partenariat avec le réseau des Caisses populaires. Il contribue à la création du Centre Viréo après avoir découvert l’impact de la communication audiovisuelle à l’Expo 67.

Sur le terrain, une expérience de scoutisme dans un milieu défavorisé lui impose un engagement constant et sans faille auprès des jeunes. Son action s’exerce à la Mèche de Sillery, à la Maison Marie Fitzbach, au Centre de Jeunesse de Tilly, au Centre pastorale MSC, à la Relève, au Club Rotary et sa Cité Joie et auprès des familles à travers divers organismes.

Dans sa propre communauté, il occupe les fonctions de supérieur de la Communauté de Sillery à deux reprises, en 1975 et 1987, de responsable de la Pastorale des vocations à la maison Chevalier à Montréal de 1982 à 1987, et de Supérieur Provincial de la communauté des MSC à deux reprises de 1993 à 1999. À sa retraite, il est nommé responsable des archives provinciales qu’il s’applique à regrouper pour en faire un lieu de mémoire des actions missionnaires des MSC jusqu’en des lieux les plus reculés du monde. En 2015, sa santé l’oblige à prendre sa retraite définitive.