Historique

En septembre 2011, Mgr Lacroix publiait « La Charité du Christ nous presse », offrant un cadre de référence pour les réaménagements pastoraux dans le diocèse de Québec. Allait alors débuter une opération d’envergure pour que les personnes mandatées et les proches collaborateurs et collaboratrices de nos paroisses saisissent l’esprit derrière ce cadre de référence. Ainsi, ils participaient à la réflexion et au discernement que le cadre de référence allait entraîner.

Lors des assemblées régionales qui ont suivi la parution du cadre de référence, chaque personne mandatée du diocèse était alors invitée à en prendre connaissance d’une façon plus approfondie et à soulever les questions et les idées de mise en œuvre qu’il apportait. Une deuxième assemblée régionale suivait en octobre. Déjà, il était possible de commencer à profiler ce que serait le territoire de chaque région pastorale en tenant compte des paramètres définis par « La Charité du Christ nous presse ». Ces premières esquisses territoriales allaient être regardées et analysées par Mgr Lacroix et l’équipe des évêques afin de choisir, pour chaque région, deux scénarios qui seraient ensuite présentés aux baptisés engagés dans nos communautés afin de les faire participer au processus de discernement.

Entre-temps, ces personnes engagées avaient elles aussi été rencontrées, dans chacune des unités pastorales, par les animatrices et animateurs régionaux afin de mieux comprendre le cadre de référence. Cette opération a commencé en novembre 2011 pour se terminer en mars 2012. Aux dernières rencontres se sont chevauchés une seconde série de réunions où les proches collaborateurs et collaboratrices avaient à nommer les avantages et les inconvénients de chacun des deux scénarios retenus par l’Archevêque pour chaque région pastorale.

Tous ces avantages et inconvénients, pour chaque unité dans chacune des régions pastorales, ont été par la suite colligés. Ils s’accompagnaient de nombreux commentaires et suggestions souvent fort pertinents. Toutes ces observations ont permis de dégager, pour la plupart des milieux, des scénarios qui faisaient à peu près l’unanimité et Mgr l’Archevêque a poursuivi son discernement en tenant compte des propos colligés auprès de ses diocésains et diocésaines.

En juin 2012, Mgr Gaétan Proulx et Mme Marie Chrétien parcouraient les régions de notre diocèse pour annoncer aux proches collaborateurs et collaboratrices réunis pour l’occasion ce que serait, dans leur milieu, le visage des communions de communautés qui formeront, d’ici 2020 et pour la plupart, une seule et unique paroisse, sous la responsabilité d’une même équipe pastorale.