Pastorale sociale

L
a pastorale sociale est l’activité de l’Église qui
, consciente de sa mission au cœur du monde prend une option évangélique pour les pauvres et les personnes exclues et la traduit par des pratiques de solidarité et de libération. Elle travaille avec toute personne de bonne volonté à la transformation des rapports sociaux et des structures injustes, du local à l’international, afin de rendre plus justes et plus humaines les réalités sociales, politiques, économiques, culturelles et environnementales.

Buts majeurs

La dignité de la personne humaine

Soutenir, dans une perspective de justice sociale, tout ce qui contribue, dans la société et dans l’Église, à valoriser la dignité de la personne; dénoncer ce qui y fait obstacle et promouvoir les droits des personnes, surtout les exclues.

L’option préférentielle pour les pauvres

Reconnaître le souffle de l’Esprit à l’œuvre aujourd’hui et participer, avec d’autres, à l’établissement d’un monde plus juste, plus humain et écoresponsable:

  • Promouvoir le bien commun et ainsi assurer les conditions qui favorisent l’épanouissement du plus grand nombre de personnes au plan individuel et collectif;
  • Voir au partage équitable des richesses, en appuyant des mouvements sociaux et ecclésiaux;
  • Favoriser l’action citoyenne, notamment en appuyant l’action communautaire autonome et en mettant en place les conditions pour que les personnes exclues puissent prendre des initiatives, et devenir les premières agentes de leur propre développement;
  • Encourager la participation citoyenne afin de promouvoir les pratiques démocratiques;
  • Développer une solidarité sociale qui reconnaît les responsabilités collectives pour remédier aux injustices;

Le souci des générations futures

  • Contribuer au respect et à la sauvegarde de l’environnement.

Tiré de : Les fondements de la pastorale sociale au Québec
Consultez les annexes